Dossier : Ce qu'il faut savoir sur les casques de F1

Élément le plus essentiel de la sécurité des pilotes, le casque ne cesse d'évoluer et d'être de plus en plus sûr

Élément le plus essentiel de la sécurité des pilotes, le casque ne cesse d'évoluer et d'être de plus en plus sûr.

Il n'empêche que le port du casque ne garantie pas une sécurité totale aujourd'hui, comme l'a démontré récemment le terrible accident de Felipe Massa. Néanmoins, la norme actuelle FIA 8860-2004 lui a sans doute sauvé la vie.

Mais qu'est-ce que cette norme ? Il s'agit en fait de la norme imposée par la FIA sur la résistance des casques. Mise en place en 2004, elle est plus stricte que jamais et tous les casques subissent une longue série de tests plus drastiques les uns que les autres.

Le premier test concerne les forces engendrées lors de l'accélération. Une masse de 5kg en forme de tête est placée dans le casque. Grâce à un capteur de charge, on évalue les forces engendrées par plusieurs accélérations. Si cette force dépasse les 300g à n'importe quel point d'accélération, le casque ne passe même pas les tests suivants et se retrouve éliminé d'office.

Le deuxième test concerne la coque. Une pointe de 4kg est lâchée sur le casque, et ne doit pas traverser ce dernier. Si le casque passe ce test, il passe un test de résistance à la chaleur. Il doit résister à une flamme de propane portée à 830° pendant 30 secondes. A l'intérieur du casque, la chaleur ne doit pas dépasser les 70°.

La visière quant à elle doit tenir un minimum de 45 secondes lors de ce test. Si tout est OK, le casque passe au dernier test, celui de la résistance de la visière. On tire sur elle une balle d'un gramme à une vitesse de 520km/h. Si la visière ne cède pas, le casque est jugé homologué à la norme FIA 8860-2004.

Bell a été le premier fabriquant à répondre à cette norme, mais ils sont aujourd'hui plusieurs autres à pouvoir fabriquer de tels casques. Seuls trois laboratoires sont reconnus pour effectuer la série de tests imposés par la FIA. Ces casques seront ensuite utilisés en F1 mais également en GP2, F2, F3 et WTCC où le port du casque FIA 8860-2004 est devenu obligatoire.

Pour la petite anecdote, ces casques coutaient entre 8350€ et 15700€ en 2004. Aujourd'hui, 2600€ à 3600€ suffisent pour se procurer un tel casque, conçu en fibre de carbone (la même que celle des Boeing 787).

Depuis l'accident de Felipe Massa en Hongrie, la FIA songe à renforcer une fois encore la sécurité des casques, dans un sport où quoi qu'il en soit, les pilotes mettront toujours leur vie en jeu dès qu'ils seront en piste.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Type d'article Actualités