Drapeaux bleus : Alonso sanctionné avec mansuétude

Les commissaires sportifs du Grand Prix du Japon ont estimé que Fernando Alonso n'avait pas respecté les drapeaux bleus en fin de course, sanctionnant le pilote espagnol après avoir étudié la situation.

Cette situation a directement concerné la lutte pour la victoire, puisque les drapeaux bleus en question ont été brandis alors que Lewis Hamilton et Max Verstappen prenaient un tour au double Champion du monde. Problème : lui aussi était en pleine bagarre, face à Felipe Massa pour la dixième place.

Les images ont notamment montré la porte ouverte par Fernando Alonso à Hamilton, mais pas immédiatement à Verstappen, qui a dû patienter quelques hectomètres de plus. Deuxième à l'arrivée, le pilote Red Bull estime qu'il n'aurait de toute façon pas pu doubler la Mercedes du leader. Mais ce qui a retenu l'attention des commissaires s'est passé un peu plus tôt, puisqu'Alonso a mis un certain temps à laisser passer Hamilton, permettant justement le retour de Verstappen sur la tête de course.

Entendu après le Grand Prix, le pilote McLaren a été sanctionné d'une réprimande, sa première de la saison, ainsi que de deux points de pénalité sur sa licence. Il a bénéficié d'une certaine indulgence de la part des commissaires, qui s'en sont expliqués.

"Alonso a fait remarquer pendant l'audition qu'il y avait une opportunité de laisser passer Hamilton dans la ligne droite, mais ensuite pas avant le virage 11", peut-on lire dans une note de la FIA. "Les commissaires ont accepté l'idée qu'il y avait un nombre limité d'endroits sûrs pour laisser passer une voiture entre les virages 2 et 9, ce qui a contribué à l'allongement du temps pour qu'il laisse passer Hamilton."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Sous-évènement Course
Circuit Suzuka
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags commissaires, fia, pénalité, suzuka