Duels équipiers : Alonso et Grosjean par 3-0

Bien entendu, il suffit de jeter un œil aux tableaux des points au championnat pour se faire une idée de la façon dont la saison respective des uns et des autres a débuté

Bien entendu, il suffit de jeter un œil aux tableaux des points au championnat pour se faire une idée de la façon dont la saison respective des uns et des autres a débuté. Mais comme l’a montré de façon fort enthousiasmante le Grand Prix de Bahreïn, la rivalité sportive au sein même des équipes est aigue en ce début d’année, et de nombreuses batailles entre équipiers, toujours très propres, se tiennent. Retour sur les matches de la saison.

Le duel entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, au sein du team comme pour la couronne mondiale, s’annonce clairement comme le fil rouge de la saison 2014. Après des passes d’armes enthousiasmantes à Bahreïn et des chronos très rapprochés de ceux du Britannique lors de toutes les séances, Rosberg a confirmé être capable de battre Lewis pour la pole et ramène le compteur à 1-2. Avec deux victoires sur les deux manches dont il a vu l’arrivée, Hamilton domine dans le duel course par 2-1.

Le début de saison de Force India impose le respect, la structure de Vijay Mallya ayant décroché un premier podium le weekend dernier, à Sakhir. Solide en course comme en qualifications à Bahreïn, Sergio Pérez s’incline cependant pour le moment par 1-2 face à Nico Hülkenberg.

Troisième aux points, McLaren avait débuté en fanfare avec le double podium australien. Depuis, Magnussen s’est frotté deux fois à la Ferrari de Kimi Räikkönen. Le Danois mène Button 2-1 dans le duel des qualifications, mais le Britannique aux 250 GP garde la main avec le même score en course.

Chez Red Bull, le Champion du Monde en titre est secoué par Daniel Ricciardo, auteur de deux meilleures qualifications en trois courses, ainsi que d’autant de meilleurs résultats à l’arrivée. L’Australien compte cependant moins de points que Vettel, en raison de d’un déclassement en Australie au sujet duquel le fin mot reviendra le 14 avril, au terme de l’Appel déposé auprès de la FIA.

Chez Ferrari, le début de saison est décevant, particulièrement du côté du garage de Räikkönen. Le Finlandais peine encore à trouver ses repères avec la F14-T, sur laquelle il a requis de nombreuses corrections pour son style de pilotage. Pour la première fois de la saison, Iceman a cependant battu Alonso en qualifications à Bahreïn. En course, néanmoins, le verdict est de 3-0 pour l’Espagnol.

10 points de pris sur chaque course depuis le début de saison : Williams a bien lancé son exercice 2014 et s’offre même le luxe d’afficher une légère déception avec ce bilan comptable. En qualifications comme en course, Felipe Massa mène par 2-1 sur un Bottas et n’entend plus la radio crépiter pour lui suggérer que son coéquipier est plus rapide.

Toro Rosso est la dernière des équipes ayant ouvert son compteur de points cette saison. Les débuts de Daniil Kvyat ont été réussis, le jeune russe disposant de la main par 2-1 en course face à un Jean-Eric Vergne qui traîne encore un peu de malchance. En qualifications, le Français mène par 2-1.

Dur dur, pour Lotus ! Les problèmes de fiabilité et le manque de rythme affectent cette E22 au museau si particulier. L’abandon rapide de l’échappement asymétrique est un aveu de suivi de mauvaise piste, et les pilotes ne peuvent que subir pour l’heure. C’est Romain Grosjean qui s’en sort le mieux, imposant un brutal 3-0 en qualifs comme en course à un Maldonado dont l’errance fut notable à Bahreïn.

Esteban Gutierrez est loin de faire des miracles en ce début d’année, et pourtant le jeune Mexicain dispose d’un score avantageux en 2-1 en qualifications comme en course face à Sutil chez Sauber. La saison de l’Allemand n’a pas encore décollé, et il est difficile de tirer des comparaisons quand aucune des monoplaces n’a rallié l’arrivée des deux derniers GP.

Chez Marussia, Max Chilton pouvait se satisfaire d’avoir redonné la 10ème place du championnat des constructeurs au team après avoir vu Caterham prendre la main à Sepang. Tandis que Jules Bianchi s’est retrouvé impliqué dans de nombreuses frictions, le Britannique signe un joli 3-0 en course. Le Français garde la main par 2-1 en qualifications.

Kamui Kobayashi n’est pas rouillé après une saison passée hors de la F1, battant son rookie de coéquipier en trois occasions en qualifications. Caterham peine encore en course, mais le Japonais s’assure de garder son équipier derrière lui en course, et mène par 2-1.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Kamui Kobayashi , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Romain Grosjean , Daniel Ricciardo , Max Chilton , Esteban Gutiérrez , Jules Bianchi , Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat
Équipes McLaren , Toro Rosso , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités