Ecclestone défend toujours l'idée d'une troisième voiture

Bernie Ecclestone n’a jamais été un fervent défenseur des petites équipes du plateau

Bernie Ecclestone n’a jamais été un fervent défenseur des petites équipes du plateau. Il s’est d’ailleurs toujours opposé à Max Mosley, alors président de la FIA, lors de l’arrivée des trois nouvelles équipes en 2010. Alors que HRT a disparu depuis quelques saisons, Caterham est dans une situation des plus complexes. L'écurie vient d'ailleurs de changer de mains suite au retrait de Tony Fernandes, qui a vendu la structure.

Pour Ecclestone, la donne est claire : les plus petits doivent disparaître ! « Ils doivent arrêter. Si on n’a pas l’argent, on part », a lancé le grand argentier de la F1 dans la Gazzetta dello Sport. A la place, il préfère relancer le serpent de mer d’une troisième voiture avec moins d’équipes.

« Je suis prêt pour une Formule 1 avec huit équipes qui alignent trois voitures », affirme-t-il. « Est-ce mieux d’avoir trois Ferrari ou une Caterham ? Ferrari pourrait peut-être trouver de nouveaux sponsors aux Etats-Unis et un pilote américain : fantastique. C’est la même chose pour les autres. »

Et le détenteur des droits de la F1 d’appuyer un peu plus encore là où il peut faire mal : « Prenons Caterham : ils ont investi beaucoup d’argent et il en faudrait encore autant, alors ils prennent des pilotes payants. Pour quoi faire ? Ils n’ont jamais été compétitifs. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités