Ecclestone : "L'Europe n'aura plus que 5 courses"

Tandis que la Formule 1 se tourne de plus en plus vers les pays émergents et notamment l'Asie, Bernie Ecclestone s'est montré pessimiste pour les Grands Prix européens

Tandis que la Formule 1 se tourne de plus en plus vers les pays émergents et notamment l'Asie, Bernie Ecclestone s'est montré pessimiste pour les Grands Prix européens.

A en croire le grand argentier de la Formule 1, le championnat du monde pourrait bientôt ne faire étape qu'à cinq reprises en Europe occidentale, contre huit actuellement.

"Je pense que dans quelques années l'Europe n’accueillera plus que cinq courses. Je pense que l'Europe c'est terminé. Ce sera un bon endroit pour le tourisme, mais peu d'autres choses. L’Europe c'est du passé," a-t-il affirmé dans les colonnes du journal espagnol Marca.

A l'inverse, Ecclestone s'est enthousiasmé autour des nouveautés apportées au calendrier ces dernières saisons, telles que Singapour, Abu Dhabi, la Corée du Sud ou plus récemment l'Inde.

"Nous n'aurions jamais imaginé avoir la Corée du Sud au calendrier," a-t-il souligné avant d'évoquer les futures destinations du Formule One Circus à plus ou moins long terme : "La Russie c'est certain, nous avons un contrat là-bas [à Sotchi]. Peut-être l'Afrique du Sud, le Mexique."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités