Ecclestone ouvre la porte à un retour du Grand Prix de France

Le serpent de mer du Grand Prix de France est de retour, suite à des révélations faites par Bernie Ecclestone cette semaine

Le serpent de mer du Grand Prix de France est de retour, suite à des révélations faites par Bernie Ecclestone cette semaine. Le grand argentier de la Formule 1 a indiqué que les voyants étaient au vert pour faire revenir la catégorie reine dans l'hexagone.

Après les multiples possibilités envisagées, c'est de nouveau le circuit de Magny-Cours qui tient la corde. Mais l'affaire est loin d'être entendue car, si la FOM est ouverte au retour de l'épreuve au calendrier, elle n'en attend pas moins de solides garanties. L'histoire reste la même et les organisateurs doivent trouver le budget pour décrocher le contrat.

"Nous avons un contrat sur la table avec la France pour une course à Magny-Cours", a révélé Ecclestone au média américain Racer. "Pour valider les termes de notre contrat, les organisateurs vont avoir besoin d'argent, et nous voulons certaines garanties comme le fait que ce ne soit pas une course pour une seule année."

Le dernier Grand Prix de France a eu lieu en 2008 dans la Nièvre. Depuis, le circuit de Magny-Cours est notamment directement desservi par l'autoroute, ce qui n'était pas le cas auparavant.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités