Ecclestone - Red Bull ne quittera pas la F1

Grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone a minimisé les chances de voir Red Bull quitter la Formule 1 tout en suggérant l'éventualité de modifier le règlement pour que la hiérarchie se resserre.

Alors que le niveau de frustration de Red Bull vis-à-vis de son partenaire moteur Renault semble atteindre son paroxysme ce weekend, Dietrich Mateschitz a rencontré Ecclestone pour discuter de l'avenir de la Formule 1 et de l'écurie au taureau.

Après leur rencontre, Ecclestone reste optimiste quant aux chances de Red Bull de rester en F1 malgré la déception de Mateschitz, mais affirme que les choses doivent changer.

"Ils sont déçus, n'est-ce pas?" rappelle-t-il. "Ce qu'ils disent, c'est qu'ils ne sont pas responsables de leur niveau de performance. C'est de cela qu'ils se plaignent."

Lire aussi - Horner - Les menaces de Mateschitz sont sérieuses

Lorsqu'il lui a été demandé s'il pensait que l'équipe allait partir, Ecclestone a répondu : "Je ne pense pas. Je connais très bien M. Mateschitz. Il a plus de chances de partir s'il gagne que s'il perd. Cela ne veut pas dire que parce qu'il n'est plus amoureux, il veut divorcer. Il a juste besoin d'une nouvelle copine."

"Je pense que Renault comprend. L'argent n'importe pas : quand on est dans la jungle ou ailleurs et qu'on est malade ou qu'on a un gros problème, on a beau avoir tout l'argent du monde, ça ne sert à rien qu'il y ait un gars qui dise 'Nous savons que nous avons besoin d'un docteur pour notre cœur' et que l'autre gars réponde 'Je connais un bon dentiste!'. Cela n'aide pas. Ils recherchent un moteur compétitif."

Du lest pour les moteurs plus puissants?

La pléthore de pénalités de places sur la grille infligées aux pilotes Red Bull et McLaren au Grand Prix d'Autriche a poussé certains à demander un règlement modifié.

Ecclestone a également suggéré que plutôt que de modifier la réglementation technique, c'était la réglementation sportive qui avait besoin d'être révisée.

Motorsport.com a appris qu'une suggestion déjà faite par Ecclestone aux équipes serait d'équilibrer les performances des motoristes pour que les monoplaces aux moteurs les plus puissants soient handicapées par du lest.

"Je pense qu'il nous faut étudier de très près notre réglementation sportive," estime le Britannique. "Ne dépassez pas la ligne blanche, ne faites pas ci, ne faites pas ça ; si vous changez de moteur, vous aurez 20 places de pénalité. Ce n'est pas ce que le public comprend. Ils ne comprennent pas et quand ils comprennent, ils s'en moquent."

McLaren remontera la pente

Certains médias affirmaient récemment qu'Ecclestone aurait dit que la F1 actuelle était "de la merde", ce que l'Anglais réfute catégoriquement : "Vraiment? Je ne sais pas qui a dit ça. Mauvaise citation."

"Je pense que probablement, au final, la F1 ne va pas plus mal qu'avant. Il y a des gens qui ont beaucoup d'argent, d'autres qui n'ont pas beaucoup d'argent. C'est comme ça depuis toujours. Il y en a toujours pour se plaindre. Ceux qui gagnent ne se plaignent jamais. Ceux qui perdent se plaignent. Tout ce que j'ai dit, c'est que c'est dommage qu'une équipe soit dominatrice en ce moment."

"Ce serait agréable si McLaren était là où nous l'attendons, quelque part à l'avant. Le produit que nous produisons en ce moment est mal équilibré avec une équipe qui gagne beaucoup de courses, c'est probablement trop facile. Quand Ferrari se reprend, ils s'améliorent énormément, et c'est exactement la même chose qui se produira avec McLaren," conclut le grand argentier de la F1.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags depart, déclaration, ecclestone, red bull, rumeurs