Ecclestone soutient le projet de qualifications retouchées

Bernie Ecclestone, directeur général du Formula One Group, a affiché son soutien à la nouvelle mouture du format de la séance de qualifications envisagée pour le Grand Prix de Bahreïn, alors que son intronisation est en train d'être votée.

Ecclestone soutient le projet de qualifications retouchées
Felipe Massa, Williams FW38 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12 dans la voie des stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H rejoint la file à la sortie des stands
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 sort des stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H aux stands
Felipe Massa, Williams FW38 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07

Tandis qu'un retour à l'ancien format de qualifications était envisagé dès le dimanche matin du Grand Prix d'Australie, les dirigeants de la F1 semblent finalement se tourner vers une solution mixte pour Bahreïn, avec un format à élimination retouché, comme vous l'a révélé Motorsport.com.

Le temps de roulage en Q1 et Q2 serait plus important mais ces deux premières parties de séance continueraient de se dérouler avec des éliminations, alors que la Q3 reviendrait à l'ancien format vu lors des saisons précédentes, où tous les pilotes en lice pour la pole pourraient signer des temps jusqu'au drapeau à damier.

Le sujet est actuellement l'objet d'un vote électronique de la Commission F1. Ensuite, une ratification imminente du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA pourra intervenir.

Garder les éliminations

S'exprimant pour la Gazzetta dello Sport, Bernie Ecclestone a déclaré que même si les équipes n'étaient pas en faveur des changements, elles seraient dans l'obligation de soutenir le projet retouché pour ne pas avoir à maintenir le système de Melbourne pour Bahreïn : "Les équipes discutent de cela et elles veulent revenir en arrière. Si je pouvais donner une opinion, je dirais que nous allons continuer avec le format de l'Australie."

Pour le grand argentier de la F1, la discipline ne doit pas avoir peur de continuer à essayer des choses même si elles ne fonctionnent pas immédiatement : "Je suis un homme prudent et de nouvelles choses doivent être testées. Les nouvelles qualifications ont causé un choc, mais peut-être que nous pouvons sauver les avantages du format."

"Je veux m'assurer que le résultat final n'est pas garanti. Je suis un entrepreneur et je dois vendre la F1 aux organisateurs de courses. Si les fans ne regardent plus, alors j'aurai moins d'argent à donner aux équipes. C'est pourquoi je dois trouver la meilleure solution et pourquoi avoir des pilotes éliminés toutes les 90 secondes peut être passionnant."

Améliorer les choses

Juste après les qualifications du GP d'Australie, Ecclestone s'était pourtant montré critique envers le nouveau format, qui n'a laissé aucune voiture en piste en fin de Q3, figeant le top 8 près de trois minutes avant le drapeau à damier.

Il pense cependant qu'il est possible de faire mieux en modifiant quelques paramètres : "J'étais aussi confus car c'était la première fois et toutes les variables ne pouvaient pas être prévues, comme tout ce qui a été décidé en Q3. Nous pouvons l'améliorer."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
GPDA - Ecclestone aux pilotes : "Vous avez raison"

Article précédent

GPDA - Ecclestone aux pilotes : "Vous avez raison"

Article suivant

Grosjean relance sa carrière après l’éprouvant épisode Lotus

Grosjean relance sa carrière après l’éprouvant épisode Lotus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble