Ecclestone veut construire un mur autour des virages

partages
commentaires
Ecclestone veut construire un mur autour des virages
Par : Benjamin Vinel
27 oct. 2016 à 14:50

Jamais avare en commentaires qui font sensation, Bernie Ecclestone, grand argentier de la Formule 1, a une idée bien à lui pour rendre la catégorie reine du sport automobile plus spectaculaire.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Bernie Ecclestone
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Fernando Alonso, McLaren MP4-31 subit un terrible accident
Fernando Alonso, McLaren MP4-31 subit un terrible accident
Fernando Alonso, McLaren MP4-31 subit un terrible accident

Avec le développement des zones de dégagement en asphalte, le respect des limites de la piste est devenu un problème en Formule 1, puisque les pilotes peuvent tout à fait se permettre de sortir large d'un virage sans perte de temps. Jadis, une sortie de piste équivalait à un passage dans l'herbe ou dans les graviers, avec la forte possibilité d'un accident à la clé.

"Jadis, et cela ne peut pas se reproduire, les gens venaient au circuit et pensait que quelqu'un pouvait se tuer", déclare Bernie Ecclestone, relayé par l'agence Reuters, quant à l'ère de forte mortalité de la F1, qui a duré jusque dans les années 1970. "De nos jours, ils savent qu'ils viennent à une course et que personne ne va se tuer. Et c'est bien."

Ecclestone craint que la Formule 1 ne perde de son attrait en devenant trop sûre, et a trouvé une idée aussi radicale que peu populaire : "Quasiment tout le monde m'a critiqué parce que je voulais construire des murs de 40 cm autour des virages. Ils ne cessent de dire qu'ils ne doivent pas sortir de la piste, je vous promets qu'ils n'en sortiront pas !"

Faire croire qu'un pilote est mort ?

La frontière entre le sport et le show est toujours fine, voire inexistante. En cette ère où la sécurité est plus forte que jamais, Ecclestone a une autre idée pour faire des pilotes des gladiateurs qui risquent leur vie.

Le Britannique prend l'exemple du terrifiant accident de Fernando Alonso à Melbourne, en mars dernier. Le pilote McLaren avait décollé sur la Haas d'Esteban Gutiérrez et percuté le mur à haute vitesse, sa monoplace se disloquant dans la violence du choc.

"Ce que Fernando a connu en Australie... on n'aurait pas cru qu'il allait s'en sortir indemne", se souvient le Britannique.

"Ce qu'il faudrait faire immédiatement, c'est avoir de grands draps partout, appeler l'ambulance... et l'emmener. Il part à l'hôpital, et plus tard, on annonce que dieu merci, il est sain et sauf. Un peu de showbiz. Les gens aiment ça." Pas sûr que cette idée remporte l'adhésion des pilotes ou des fans !

 

Miniature Amalgam 1:8 - Lotus 79 de Mario Andretti, GP des Pays-Bas 1978
Miniature Amalgam 1:8 - Lotus 79 de Mario Andretti, GP des Pays-Bas 1978
Prochain article Formule 1
Komatsu - L'impact de Grosjean chez Haas est "énorme"

Previous article

Komatsu - L'impact de Grosjean chez Haas est "énorme"

Next article

Ferrari - Les circuits à fort appui ne nous sont pas favorables

Ferrari - Les circuits à fort appui ne nous sont pas favorables

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités