Certains échanges radio avec la FIA désormais diffusés

Testée pour la première fois pendant le Grand Prix d'Espagne, la diffusion d'échanges radio entre les équipes et la direction de course est destinée à se généraliser.

Certains échanges radio avec la FIA désormais diffusés

Le Grand Prix d'Espagne s'est avéré moins chargé dans la gestion des événements que les trois courses précédentes pour la direction de course, mais certains détails ont toutefois attiré l'attention à Barcelone dimanche dernier. Une fois n'est pas coutume, les limites de piste n'ont pas été un sujet polémique et récurrent durant le week-end catalan, même si cette question sera au cœur de futures discussions pour tenter de trouver des solutions.

Lire aussi :

Sur un plan différent, la quatrième manche de la saison a toutefois permis d'observer l'arrivée d'une petite nouveauté qui n'aura pas échappé aux téléspectateurs. Le signal international a ainsi diffusé un échange radio entre Toto Wolff et Michael Masi. Le directeur de Mercedes demandait alors au directeur de course de mieux faire respecter les drapeaux bleus alors que Lewis Hamilton et Max Verstappen luttaient la victoire tout en se frayant un chemin dans le trafic.

"Pour être franc, c'est très rare que l'on entende Toto à la radio de la direction de course", explique Michael Masi. "Cependant, l'une des innovations sur lesquelles a travaillé la FIA avec la F1 et qui a été discutée en Commission F1 l'an dernier est de pouvoir entendre et diffuser les communications entre la FIA et les équipes, qui font régulièrement partie de ce que nous faisons au niveau opérationnel. À travers ses retransmissions, la F1 a fait quelques tests en coulisses pour voir ce que ça donnerait. Toutes les équipes étaient prévenues, et ce week-end c'est la première fois que c'était diffusé en direct."

Michael Masi a également donné des précisions sur l'incident survenu en fin de course entre Fernando Alonso et Lance Stroll. Le Canadien n'a pas respecté scrupuleusement la procédure de retour en piste après avoir dépassé les limites, mais il a finalement échappé à une sanction.

"C'est un sujet qui a fait l'objet d'une enquête des commissaires", rappelle Michael Masi. "Ils ont déterminé qu'il n'y aurait pas de sanction. Pour chacun de ces cas de figure, comme pour tout incident de course, il faut juger au cas par cas. Car il n'y a pas deux virages pareils, pas deux incidents pareils. Il peut y avoir des similitudes entre un incident et un autre, mais ils ne sont pas identiques. C'est pourquoi il y a eu une enquête des commissaires, et ils ont choisi d'attendre la fin de la course pour discuter avec les deux pilotes, avoir leur point de vue, et de ce que je comprends de leur décision, les deux pilotes étaient d'accord pour dire qu'il s'agissait d'un incident de course."

partages
commentaires
Red Bull : La FIA a validé "l'aileron flexible" critiqué par Hamilton
Article précédent

Red Bull : La FIA a validé "l'aileron flexible" critiqué par Hamilton

Article suivant

Vettel : "Il me manque un peu de rythme pour les points"

Vettel : "Il me manque un peu de rythme pour les points"
Charger les commentaires