L'écrou de Bottas devra être débloqué à l'usine

Mercedes pourra retirer l'écrou de roue de Valtteri Bottas, resté bloqué au stand et responsable de l'abandon du pilote finlandais au Grand Prix de Monaco, uniquement lors du retour de la monoplace à l'usine.

L'écrou de Bottas devra être débloqué à l'usine

Valtteri Bottas évoluait en deuxième position au Grand Prix de Monaco, une poignée de secondes derrière le leader Max Verstappen, lorsqu'il plongea dans la voie des stands pour changer ses gommes, au 30e tour. L'arrêt, qui aurait dû être une formalité, a viré au cauchemar puisque seules trois roues ont été changées : le pneu avant droit est resté fermement attaché à la suspension en raison d'un écrou récalcitrant.

Dans l'impossibilité de le dévisser malgré les efforts des mécaniciens et l'utilisation de plusieurs pistolets, le #77 a été forcé d'abandonner pour la deuxième fois de la saison. D'après James Allison, directeur technique de l'écurie allemande, le premier pistolet a causé suffisamment de dégâts sur l'écrou pour que celui-ci soit poli, et donc indévissable.

"Si nous ne parvenons pas à bien placer le pistolet sur l'écrou, alors il peut l'ébrécher", a-t-il expliqué. "On appelle cela polir l'écrou. C'est un peu comme lorsque vous prenez un tournevis cruciforme et que vous ne l'enfoncez pas correctement dans la vis. Vous finissez par arrondir sa fente et vous ne pouvez plus la retirer, tout simplement."

Lire aussi :

"Une chose très similaire se produit avec nos écrous lorsque le pistolet commence à ébrécher les pans en tournant. Compte tenu de la puissance du pistolet, vous pouvez polir l'écrou jusqu'au point où il n'y a plus de pan, et c'est ce que nous est arrivé [lors de l'arrêt de Bottas]."

Et la résolution du problème de polissage ayant touché le Finlandais s'est avérée plus compliquée que prévu. En effet, Allison a révélé qu'il était impossible de retirer l'écrou sans l'aide d'une perceuse se situant à Brackley, dans l'usine Mercedes ! "Nous n'avons toujours pas réussi à retirer l'écrou, il est encore attaché à la roue", a annoncé le directeur technique. "Il faudra utiliser un Dremel et découper le reste de l'écrou. Nous allons le faire à l'usine."

L'abandon de Bottas a très certainement coûté à Mercedes une arrivée sur le podium en Principauté, et a ainsi permis à Red Bull de prendre la tête des deux championnats. Le directeur d'équipe, Toto Wolff, a déclaré que de "nombreux facteurs" étaient à l'origine de ce problème, refusant de le mettre sur le compte de l'erreur d'un seul mécanicien.

"Nous devons revoir la conception et le matériau utilisé pour notre écrou de roue, car les mécaniciens chargés de les dévisser doivent le faire sans le polir", a indiqué l'Autrichien. "Et en fait, le mécanicien [ayant poli l'écrou] est l'un des meilleurs, et l'un des plus rapides lors des arrêts au stand, que nous avons. C'est donc un ensemble de facteurs, ce n'est jamais la faute de quelqu'un en particulier."

Le design de l'écrou de roue F1 de Mercedes (photo ci-dessus) est loin de ressembler à ceux qui équipent les modèles de route de la marque à l'étoile. L'élément à la forme de dôme est fabriqué sur mesure et comporte deux extensions qui sont agrippées par le pistolet pour permettre de placer et d'enlever le pneumatique. Ce sont ces extensions qui ont été polies lors de l'arrêt de Bottas, empêchant le pistolet de s'accrocher à l'écrou.

partages
commentaires
Stats Monaco 2021 - Une première depuis 1986 pour la France
Article précédent

Stats Monaco 2021 - Une première depuis 1986 pour la France

Article suivant

Quand Max Mosley racontait les coulisses de la F1

Quand Max Mosley racontait les coulisses de la F1
Charger les commentaires