Les écuries favorables à l'interdiction des couvertures chauffantes

partages
commentaires
Les écuries favorables à l'interdiction des couvertures chauffantes
Par : Basile Davoine
21 juil. 2018 à 08:01

Les écuries F1 accueillent plutôt favorablement l'interdiction annoncée des couvertures chauffantes à compter de la saison 2021, tout en ayant conscience du défi technique que cela impliquera.

En lançant l'appel d'offres pour sélectionner le manufacturier unique de la Formule 1 sur la période 2020-2023, la FIA a confirmé le passage à des pneus 18 pouces ainsi que l'interdiction des couvertures chauffantes dans trois ans. Les équipes ont participé à des discussions autour de ce sujet, mais c'est seulement en découvrant cette information qu'elles ont pris connaissance de cette décision. Un choix qui a été plutôt bien accueilli.

"Je suis certain qu'il est possible de convenir d'un certain nombre d'exigences pour imposer au manufacturier de fournir des pneus qui peuvent être utilisés en toute sécurité sans couvertures chauffantes", réagit Bob Bell, directeur de la technologie chez Renault. "De nombreuses autres catégories le font, alors je ne vois pas de raison pour laquelle nous ne pourrions pas le faire en F1."

"Si ces spécifications nous permettent de contourner certaines restrictions auxquelles nous faisons face avec les pneus, telles que la pression, le carrossage, etc, et que ça rend la tâche moins onéreuse pour les équipes, que ça génère une performance plus constante sur la durée de vie de la gomme, alors je pense que tout est très bien."

Paddy Lowe, son homologue chez Williams, voit lui aussi d'un bon œil la volonté de disposer de pneus capables de fonctionner dans une fenêtre de température plus large qu'actuellement.

Lire aussi:

"Ça a été débattu à de nombreuses reprises", rappelle-t-il. "J'aime bien le spectacle qu'offre une grille de départ avec tout le matériel, dont les couvertures chauffantes. Je pense que ça fait partie de l'impression que donne la F1 en tant que sport très technique, en tant que pinacle du sport automobile. De ce point de vue, ça me manquerait. Mais d'un autre côté, si ça nous permet d'avoir des pneus avec une fenêtre d'exploitation bien plus large, ce serait une bonne chose."

"Dans le même temps, ils parlent de modifier le format des qualifications pour quelque chose où il y aurait moins de tours, et avec des pneus qui ne sont pas préparés dans des couvertures chauffantes, ça nous mènerait vers des gommes avec une plus grande fenêtre d'exploitation, ce qui serait une bonne chose pour la F1."

Un grand défi technique

Chez Red Bull Racing, on semble voir ce changement de réglementation comme une nouvelle possibilité de créer des différences entre les équipes, mais l'inquiétude demeure quant à la capacité du manufacturier choisi de fournir des pneus capables de surmonter l'absence de couvertures chauffantes.

"En tant qu'ingénieur, quand il y a un changement c'est plutôt intéressant", estime le directeur technique Pierre Waché. "Je suis certain que nous pourrons trouver des astuces, et des possibilités sur la voiture pour pouvoir faire fonctionner ces pneus de la meilleure des manières."

"Le défi technique serait assez difficile pour le manufacturier. Actuellement, on voit l'évolution de pression qu'il y a sans une couverture chauffante, avec 30°C au début et on termine avec plus de 100°C ; avec l'énergie que l'on met dans les pneus en F1, qui est plus élevée que dans n'importe quelle autre catégorie, il est certain que ce sera un gros défi pour le manufacturier."

Finalement, le son de cloche le plus prudent est venu de Force India, où Andy Green s'est justement étonné de la publication de cet appel d'offres alors que certains sujets doivent encore être discutés, notamment dans "la manière de faire fonctionner les pneus, la manière de les utiliser sans couvertures chauffantes".

Article suivant
Le mode carrière de F1 2018 se dote de changements de règlement

Article précédent

Le mode carrière de F1 2018 se dote de changements de règlement

Article suivant

Gasly : Hamilton, Vettel et les autres m'ont soutenu après ma pénalité

Gasly : Hamilton, Vettel et les autres m'ont soutenu après ma pénalité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Williams , Force India , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine