Les équipes pas encore convaincues par une Q4

partages
commentaires
Les équipes pas encore convaincues par une Q4
Par :
7 avr. 2019 à 09:17

Les écuries de Formule 1 demeurent sceptiques quant à l'idée d'une quatrième phase de qualifications l'an prochain, à moins que Pirelli fournisse des pneus supplémentaires.

Comme l'a révélé Motorsport.com le week-end dernier, les écuries de Formule 1 ont initialement manifesté un certain enthousiasme quant à une quatrième phase lors des qualifications, à l'occasion des récentes réunions du Groupe Stratégique et de la Commission F1.

Les équipes sont en train de mener des analyses pour évaluer comment se passeraient les séances et savoir si les pilotes auraient suffisamment de pneus pour atteindre la Q4 et y rouler, un facteur crucial afin de ratifier cette nouvelle règle.

Pirelli serait réticent à fournir des trains de pneus supplémentaires gratuitement en 2020, mais les écuries n'approuveront pas la Q4 si les pilotes risquent de manquer de gommes.

Pneus Pirelli

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner révèle que selon les premières indications, l'allocation actuelle de 13 trains de pneus par week-ends ne suffira pas pour un format incluant une Q4.

"Nous allons voir", déclare Horner. "Ce que l'on veut éviter, c'est que les voitures ne roulent pas en Q4 parce qu'elles n'ont plus de pneus. Par conséquent, y a-t-il suffisamment de pneus pour soutenir cette initiative ?" 

Lire aussi:

"Nous sommes ouverts à toutes les idées, mais il faut vraiment travailler afin de s'assurer de ne pas changer pour le simple fait de changer. Il semble que nous risquions d'être un peu à court de pneus sur ces quatre segments des qualifications. Nous faisons les simulations."

Pour Mattia Binotto, qui est à la tête de la Scuderia Ferrari il est important que les simulations soient menées avec soin afin d'éviter tout problème si cette proposition est approuvée.

"Nous avons déjà commencé les simulations. C'est donc quelque chose sur quoi nous travaillons", fait savoir le transalpin. "Il faut que les simulations soient faites comme il faut pour être sûr de ne pas créer des problèmes. Nous attendons la version définitive de la proposition, puis nous passerons ça en revue."

 
Article suivant
Räikkönen : Suivre d'autres F1 est plus facile désormais

Article précédent

Räikkönen : Suivre d'autres F1 est plus facile désormais

Article suivant

Russell plaide pour l'introduction un cockpit standard en F1

Russell plaide pour l'introduction un cockpit standard en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Soyez le premier à recevoir toute l'actu