Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Des écuries voulaient un report de la réglementation 2021

partages
commentaires
Des écuries voulaient un report de la réglementation 2021
Par :
25 oct. 2019 à 19:54

Certaines écuries du plateau ont tenté de repousser à 2022 la refonte réglementaire afin d'affiner des idées à leurs yeux insuffisamment abouties, mais surtout de ne pas affronter des dépenses astronomiques l'an prochain.

Les acteurs majeurs de la Formule 1 se sont réunis la semaine dernière à Paris afin de poursuivre les négociations autour des changements réglementaires pour 2021. Il s'agissait de la dernière occasion pour les équipes de faire pression pour obtenir des modifications, tout en espérant que la date du 31 octobre prévue pour publier les futures règles soit respectée.

Lire aussi :

Une des idées mises sur la table était de reporter l'introduction d'un nouveau règlement technique et sportif à 2022, tout en faisant entrer en vigueur le plafonnement des budgets à 175 millions de dollars en 2021, comme initialement convenu. L'intention était ainsi d'empêcher les plus grosses équipes de dépenser de l'argent sans limite la saison prochaine pour préparer 2021 et ainsi d'en tirer un avantage immédiat alors que le but de la refonte est de resserrer le niveau entre tous les concurrents. Ce report aurait également permis de prendre davantage de temps pour discuter des points sur lesquels les équipes peinent à s'accorder. Néanmoins, les dirigeants du championnat se sont opposés à cette proposition.

"Avec le recul, nous aurions mieux fait d'introduire le plafonnement des budgets d'abord en 2021, et de prendre plus de temps pour développer cette réglementation pour 2022", estime Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Il est impossible d'avancer le plafonnement des budgets à 2020. Nous ne trouverons jamais d'accord là-dessus. Le plafonnement est un sujet sensible pour la F1, mais la période de transition en 2020 avec la réglementation actuelle et des équipes qui prépareront 2021, sans restriction de dépense, en fera une année très onéreuse. Une opportunité a peut-être été manquée pour avoir un processus mieux contrôlé avec le plafonnement des budgets tout en retardant la réglementation en la faisant évoluer."

"La voiture et le concept paraissent insuffisamment développés pour le moment", ajoute Horner. "Douze mois supplémentaires pour développer ce concept et en faire quelque chose qui marche, en résolvant peut-être des problèmes comme celui du poids, auraient permis une approche plus bénéfique."

Le point de vue est partagé chez Mercedes par Toto Wolff, qui considère que la future réglementation n'est, en l'état, "pas très mature". Cependant, il ne croit plus désormais à la possibilité d'un report après 2021. L'écurie Racing Point y était plutôt favorable, mais McLaren et Williams s'y sont clairement opposés. "Nous aimons ce qui est sur la table actuellement, ce qui arrive sur le plan technique, sportif et financier", souligne Andreas Seidl, directeur de McLaren. "Nous attendons désormais le 31 octobre pour voir la publication de ces règlements, et voir ce sur quoi nous devrons travailler pour 2021."

Article suivant
Racing Point donne les raisons de sa réclamation contre Renault

Article précédent

Racing Point donne les raisons de sa réclamation contre Renault

Article suivant

EL2 - Vettel se signale, le graining se confirme, Albon se sort

EL2 - Vettel se signale, le graining se confirme, Albon se sort
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine