EL1 - Mercedes devant; Lotus avec Marussia et...le GP2

C’est d’en dehors de la piste que la plus grande nouvelle du monde de la F1 arrive en ce début de weekend

C’est d’en dehors de la piste que la plus grande nouvelle du monde de la F1 arrive en ce début de weekend. Quelques instants avant le début de la première séance de Libres du weekend bahreïni, tombe en effet un communiqué de l’entourage officiel de Michael Schumacher, annonçant que l’Allemand connaît des « moments de conscience et d’éveil », pour la première fois depuis sa plongée dans le coma.

Sur un tracé arborant maintenant un immense encouragement peint à l’adresse du Septuple Champion du Monde et un premier virage baptisé « Michael Schumacher », de nombreux pilotes se lancent dès le début de la période chronométrée pour effectuer un tour d’installation.



Pour le jeune brésilien Felipe Nasr, qui a déjà tourné dans la matinée en GP2, il s’agit d’une première occasion de se mettre en valeur, au volant de la Williams de Valtteri Bottas. On suivra d’ailleurs attentivement la comparaison entre les temps du GP2 (1’42.062 en EL1) et de la F1. Pour rappel, le meilleur temps des essais hivernaux de Bahreïn avait été réalisé par Felipe Massa, en 1’33.258. Il convient cependant de préciser qu'il avait été effectué en supertendres, sans aucune règle imposant un poids minimal ou d'utilisation limitée de l'ERS.

Nouveauté également dans le team de Grove, avec la présence, ce weekend, de Rob Smedley, l’ingénieur de piste de Massa, ayant suivi son poulain depuis Ferrari. Chez Caterham, c’est Robert Frinjns qui occupe le baquet de Kamui Kobayashi. Les deux Ferrari et McLaren disposent de weekend de ratios de boîte différents. Chez McLaren, on a conservé le nouveau design de museau apparu à Sepang. Le team met en valeur Esso sur son aileron arrière et donne la visibilité réservée habituellement au sponsor titre à la compagnie aérienne Gulf Air. Lotus a de son côté laissé cet espace à PDVSA.



La politique sera par ailleurs une nouvelle fois au menu en coulisses, de nombreuses questions se posant au sujet du débitmètre Red Bull et de l’Appel réalisé auprès de la FIA, ainsi que de la réunion de demain, réunissant la FIA, la FOM ainsi que Ferrari (et aucune autre équipe !) au sujet du format de la F1 en 2014 et du mécontentement des fans.

Après 30 minutes de séance, ce sont les deux Mercedes qui donnent le tempo, Hamilton tournant en 1’38.395, un peu plus d’un dixième plus vite que son coéquipier. P3, Hülkenberg n’est qu’à un souffle des deux hommes, tandis que tous les autres évoluent à au moins une seconde de Mercedes. Massa n’a réalisé qu’un tour d’installation, tout comme Ericsson. Chez Lotus, Grosjean (P19) se plaint de n’avoir « aucun arrière ».



Si Ericsson parvient à prendre la piste avec la Caterham, Massa reste longuement bloqué dans son garage. A la mi-séance, le Brésilien n’a toujours pas signé de chrono. Maldonado et Frijns travaillent sur la fiabilité ; avec 16 tours chacun après 45 minutes, tous deux ont tourné près de deux fois plus que la majorité des autres pilotes.

Un drôle d’incident se produit sur la Ferrari de Fernando Alonso. En quittant le garage, l’Espagnol réalise dans la pitlane que son équipe l’a chaussé de trois pneus medium et d’un tendre. Il est repoussé à reculons vers son stand en quelques instants.
Massa prend finalement la piste et boucle quelques tours en fin de séance.



Si les McLaren se sont approchées des références Mercedes, le chrono des Flèches d’Argent n’est pas battu. Victime de gros blocages de roues, Grosjean, toujours derrière une Marussia et une Caterham sur la feuille des temps, passe aux stands pour un changement d’aileron avant.

C'est à 15 minutes de la fin de séance que Fernando Alonso établit un nouveau meilleur temps absolu en 1'37.953 avec le mélange medium, améliorant ses trois secteurs personnels. Les Mercedes réagissent en reprenant les deux premières positions dans les instants suivants, Hamilton laissant la Ferrari à plus de 4 dixièmes. Avec la Red Bull, Vettel conclut tout juste dans le top 10.

Formule 1 - Essais Libres 1 du Grand Prix de 2014
Pilote Ecurie Temps Ecart Trs
01   L. Hamilton   Mercedes 1:37.502 14
02   N. Rosberg   Mercedes 1:37.733 +0.231 13
03   F. Alonso   Ferrari 1:37.953 +0.451 17
04   N. Hülkenberg   Force India 1:38.122 +0.620 10
05   J. Button   McLaren 1:38.636 +1.134 16
06   K. Räikkönen   Ferrari 1:38.783 +1.281 12
07   K. Magnussen   McLaren 1:38.949 +1.447 15
08   D. Kvyat   Toro Rosso 1:39.056 +1.554 24
09   S. Pérez   Force India 1:39.102 +1.600 21
10   S. Vettel   Red Bull 1:39.389 +1.887 16
11   F. Massa   Williams 1:39.533 +2.031 11
12   J. Vergne   Toro Rosso 1:39.862 +2.360 26
13   F. Nasr   Williams 1:40.078 +2.576 14
14   D. Ricciardo   Red Bull 1:40.406 +2.904 19
15   A. Sutil   Sauber 1:40.652 +3.150 20
16   P. Maldonado   Lotus 1:40.793 +3.291 31
17   J. Bianchi   Marussia 1:40.889 +3.387 20
18   G. van der Garde   Sauber 1:40.913 +3.411 20
19   R. Grosjean   Lotus 1:41.036 +3.534 24
20   M. Chilton   Marussia 1:41.794 +4.292 20
21   R. Frijns   Caterham 1:42.417 +4.915 35
22   M. Ericsson   Caterham 1:42.711 +5.209 21
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Fernando Alonso , Felipe Massa , Kamui Kobayashi , Valtteri Bottas , Felipe Nasr
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités