EL2 - Alonso termine en tête d'une séance perturbée par la pluie

C’est dans un calme absolu que le feu passe au vert dans la pitlane monégasque

C’est dans un calme absolu que le feu passe au vert dans la pitlane monégasque. Et pour cause, c’est une énorme averse qui s’est abattue sur la Principauté moins d’une demi-heure avant le début de la séance. Si le ciel s’est dégagé, la piste est détrempée et le risque d’une sortie en piste est considérable. Le premier courageux se nomme Valtteri Bottas, qui effectue un tour de reconnaissance en pneus intermédiaires. A bord de sa Williams, le Finlandais avorte son relais après un tour et quelques glissades. Les images auront suffi aux autres équipes pour comprendre qu’il est inutile de prendre la piste dans de telles conditions.

Plus d’une demi-heure plus tard, c’est Adrian Sutil qui fait résonner son V6 turbo. Après sa sortie de piste matinale, le pilote allemand a ainsi pu contrôler la conformité des réparations effectuées sur la Sauber. Cette sortie déclenche celle de plusieurs autres pilotes, notamment chez Toro Rosso. Tous sont chaussés de pneus intermédiaires, sur une piste qui commence à sécher réellement. Même si cela reste anecdotique, Daniil Kvyat et Jean-Eric Vergne sont les premiers à établir un temps de référence dans cette séance.

Alors que les Ferrari ont, elles aussi, pris la piste, Räikkönen est victime d’un problème mécanique dans la ligne droite des stands, le contraignant à boucler un tour complet au ralenti pour rallier son stand. Iceman ne reprendra pas la piste après cet incident.

Malgré une piste de plus en plus sèche, les équipes ne prennent absolument aucun risque et ne chaussent pas les pneus slicks à 20 minutes du terme. On voit ainsi Jenson Button évoluer sur une trajectoire parfaitement sèche, mis à part quelques zones humides, mais avec les pneus à bandes vertes. Chez Mercedes, la même prudence est au rendez-vous avec plusieurs tours effectués en intermédiaires.

Il faut attendre les dix dernières minutes pour voir Jean-Eric Vergne chausser le premier les pneus tendres. Pendant que Vergne améliore logiquement le meilleur temps, Red Bull lance ses deux monoplaces avec les pneus supertendres. Le ballet est déclenché et les pilotes sont très nombreux à sortir des stands. Dans ces conditions, les temps descendent régulièrement jusqu’au drapeau à damier. Au petit jeu du dernier en piste et dans un trafic important, c’est finalement Fernando Alonso qui tire son épingle du jeu avec les supertendres. Il devance Lewis Hamilton, Sebastian Vettel, Jean-Eric Vergne et Valtteri Bottas.

Formule 1 - Essais Libres 2 du Grand Prix de Monaco 2014
Pilote Ecurie Temps Ecart Trs
01   F. Alonso   Ferrari 1:18.482 15
02   L. Hamilton   Mercedes 1:18.901 +0.419 12
03   S. Vettel   Red Bull 1:19.017 +0.535 15
04   J. Vergne   Toro Rosso 1:19.351 +0.869 14
05   V. Bottas   Williams 1:19.421 +0.939 9
06   S. Pérez   Force India 1:19.668 +1.186 9
07   N. Hülkenberg   Force India 1:19.712 +1.230 10
08   J. Button   McLaren 1:19.721 +1.239 16
09   D. Ricciardo   Red Bull 1:19.779 +1.297 11
10   K. Magnussen   McLaren 1:20.230 +1.748 16
11   F. Massa   Williams 1:20.394 +1.912 8
12   D. Kvyat   Toro Rosso 1:20.622 +2.140 13
13   A. Sutil   Sauber 1:20.811 +2.329 8
14   P. Maldonado   Lotus 1:20.977 +2.495 7
15   E. Gutiérrez   Sauber 1:21.467 +2.985 8
16   R. Grosjean   Lotus 1:21.700 +3.218 6
17   K. Kobayashi   Caterham 1:21.924 +3.442 6
18   J. Bianchi   Marussia 1:21.937 +3.455 13
19   M. Chilton   Marussia 1:22.683 +4.201 13
20   N. Rosberg   Mercedes 1:22.862 +4.380 11
21   M. Ericsson   Caterham 1:23.164 +4.682 6
22   K. Räikkönen   Ferrari 1:45.509 +27.027 4
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel , Adrian Sutil , Valtteri Bottas , Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités