EL2 - 0"007 entre Hamilton et Räikkönen, spectre d'une lutte serrée

partages
commentaires
EL2 - 0
Par : Fabien Gaillard
13 avr. 2018 à 07:36

Lewis Hamilton (Mercedes) a de nouveau terminé en tête des Essais Libres à Shanghai, même si Kimi Räikkönen (Ferrari) n'a échoué qu'à sept millièmes du Britannique. Mercedes et Ferrari semblent se diriger vers un duel serré.

Charles Leclerc, Sauber C37, sort de la piste
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Arrêt au stand de Lance Stroll, Williams FW41
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Fans de Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Marcus Ericsson, Sauber C37
Lance Stroll, Williams FW41
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Fernando Alonso, McLaren MCL33, Marcus Ericsson, Sauber C37 and Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault

Avec une température dans l'air qui est à 17°C, une piste légèrement au-dessus des 20°C et un ciel toujours aussi nuageux, la seconde séance du week-end chinois débute, avec un risque de pluie estimé à 40%, mais pas d'orage prévu, pas de quoi déclencher une opération tonnerre, donc.

Et malgré cette menace, on ne se précipite pas vraiment en piste. Grosjean est le premier à sortir de la voie des stands et le Français signe ensuite le premier temps, en tendres. Alors que Hartley, Hülkenberg puis Pérez se succèdent au commandement, Räikkönen est rappelé à son stand à la radio en raison d'un "problème". Les mécaniciens de la Scuderia semblent s'attarder sur la partie arrière de la monoplace, mais le Finlandais peut finalement repartir rapidement.

Au bout d'un quart d'heure de roulage, Hamilton et Vettel, dans leur premier tour lancé, respectivement en tendres et en mediums, commettent exactement la même erreur dans le virage 6 et doivent tirer tout droit après un blocage de la roue avant droite. Bottas s'empare du commandement de la séance en 1'34"3 (en mediums) mais Hamilton ne tarde pas à lui subtiliser avec 1'34"1 (en tendres). Sur les mêmes gommes que le Britannique, Räikkönen est repoussé à quatre dixièmes alors qu'en pneus à flancs blancs Vettel n'échoue qu'à un peu plus de deux dixièmes. Les Red Bull sont à cinq dixièmes et le reste du peloton est à plus d'une seconde du numéro 44.

Dans une troisième tentative, Räikkönen prend la tête avec 1'34"0. Hamilton choisit ce moment pour monter les pneus ultratendres sur sa Mercedes. Rien que pour nos yeux, il réalise un 1'33"4 mais avec beaucoup de glisse dans le dernier secteur, que ce soit aux virages 11 et 12 ou au 14 ; quand il lui est suggéré de faire un tour supplémentaire s'il le souhaite, le Britannique répond : "Il ne reste plus rien dans ces pneus". Bottas se classe à la deuxième place provisoire, 33 millièmes derrière son équipier. Dans son un de ses tours lancés, Stroll est victime d'un gros survirage et d'un tête-à-queue dans le rapide virage 7, heureusement il peut s'arrêter dans une zone de dégagement et repartir.

Avec les ultratendres, Vettel se rapproche à 108 millièmes de Hamilton et Verstappen à 341 millièmes de Hamilton. Grosjean fait un tête-à-queue dans le virage 11, mais peut vite reprendre la piste. Räikkönen est le dernier pilote à chausser les gommes à flancs violets et signe un temps à 0"007 de celui du Champion du monde 2017, de quoi faire dire qu'Iceman ne meurt jamais. Cela siffle la fin de la course aux tours de qualifs et donne le coup d'envoi du travail sur les longs relais en vue de la course. Un travail lors duquel Hartley, interrogé sur l'évolution de sa monoplace, répond : "Elle empire progressivement, à l'avant et à l'arrière."

La pluie est pressentie à dix minutes de la fin de la séance. Dans les stands, les pilotes viennent régulièrement changer de pneus, à l'image de Hamilton, dont les mécaniciens attendent plusieurs minutes pour intervenir lors d'un de ses passages au box. Est-ce à dire que l'homme au pistolet dort ? Non, il s'agit seulement d'une simulation de pénalité de cinq secondes.

En revanche, pour Vandoorne, il y a un problème et ce n'est pas une simulation : visiblement, pour la cinquième fois en trois Grands Prix, un unsafe release est constaté et le Belge doit s'immobiliser rapidement, ce qu'il fait avant la fin du secteur 1. Les arrêts au stand semblent tellement hasardeux en ce début de saison qu'on peut clairement parler de casino royal. Les commissaires vont se pencher sur l'incident.

C'est à ce moment précis que la pluie se met à véritablement tomber. De quoi faire rentrer l'ensemble du peloton et voir quelques pilotes repartir en intermédiaires histoire de goûter aux conditions humides. C'est donc Hamilton, au service de Sa Majesté, qui termine la séance en tête, juste devant la Ferrari de Räikkönen.

 Grand Prix de Chine - Essais Libres 2

 PiloteÉquipe TrsTempsÉcart 
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 26 1'33.482  
2 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 26 1'33.489 0.007
3 finland Valtteri Bottas  Mercedes 27 1'33.515 0.033
4 germany Sebastian Vettel  Ferrari 27 1'33.590 0.108
5 netherlands Max Verstappen  Red Bull 26 1'33.823 0.341
6 germany Nico Hülkenberg  Renault 30 1'34.313 0.831
7 denmark Kevin Magnussen  Haas 26 1'34.458 0.976
8 spain Carlos Sainz  Renault 28 1'34.473 0.991
9 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 26 1'34.557 1.075
10 spain Fernando Alonso  McLaren 23 1'34.632 1.150
11 mexico Sergio Pérez  Force India 30 1'34.792 1.310
12 france Pierre Gasly  Toro Rosso 33 1'34.849 1.367
13 france Esteban Ocon  Force India 30 1'34.874 1.392
14 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 22 1'35.163 1.681
15 new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 37 1'35.333 1.851
16 russia Sergey Sirotkin  Williams 31 1'35.340 1.858
17 sweden Marcus Ericsson  Sauber 29 1'35.624 2.142
18 monaco Charles Leclerc  Sauber 26 1'35.916 2.434
19 france Romain Grosjean  Haas 26 1'36.471 2.989
20 canada Lance Stroll  Williams 19 1'37.147 3.665
Prochain article Formule 1
Grand Prix de Chine: le Formule 1 en direct en Suisse

Previous article

Grand Prix de Chine: le Formule 1 en direct en Suisse

Next article

Vettel mitigé dans sa quête de réglages parfaits

Vettel mitigé dans sa quête de réglages parfaits
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Shanghai International Circuit
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Résumé d'essais libres