EL2 - Hamilton reste devant, le duel Mercedes-Ferrari s'installe

Après la séance matinale qui a vu le retour au premier plan des Mercedes, les équipes ont poursuivi leur travail à Shanghai, avec notamment la découverte des gommes tendres. Il fallait toujours composer avec une température assez fraiche de 16°C dans l'air, et une piste inférieure à 40°C.

Les deux Manor de Roberto Merhi et Will Stevens sont les premières en piste pour cette deuxième séance, tout comme Romain Grosjean avec sa Lotus, avide de découvrir le tracé après avoir cédé temporairement son baquet à Jolyon Palmer en EL1.

Troisième chrono de la matinée, Sebastian Vettel débute son programme par une petite frayeur en sortie de virage, perdant le contrôle de sa Ferrari et passant en tête-à-queue dans les graviers avant de reprendre la piste. Pendant ce temps, Nico Rosberg se hisse en tête avec les gommes mediums en 1:39.126, déjà une seconde devant la Ferrari de Kimi Räikkönen, qui se plaint de problèmes de freins. Lewis Hamilton fait mieux de 68 millièmes de seconde, malgré quelques blocages de roue récurrents, notamment à l'épingle.

Pour l'anecdote, qui relève avant tout d'une grosse frayeur, on notera cette scène surréaliste après 20 minutes d'essais, lorsqu'une personne non identifiée traverse la piste au niveau de la ligne droite des stands et oblige Felipe Nasr à faire preuve d'un réflexe remarquable pour éviter l'accident…

Au terme de la première demi-heure, seules deux monoplaces n'ont pas fait la moindre apparition en piste : dans le garage Red Bull, les deux RB11 sont sur les tréteaux, sans toutefois provoquer une agitation démesurée autour d'elles. Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat débuteront leur programme avec près de 45 minutes de retard.

Un écart important entre mediums et tendres

Räikkönen et Rosberg sont alors les premiers à chausser les pneus tendres pour la première fois du week-end, afin d'évaluer la différence de performance avec les gommes mediums. L'écart est notable avec un chrono en 1:37.662 pour le Finlandais, qui suggère un delta de 2 secondes entre les deux types de composés, là où Pirelli l'estimait davantage autour de 1.4 seconde. Sur la Mercedes, Robserg se rate dans le dernier virage et concède 7 dixièmes à la Ferrari.

S'emparant à son tour de la référence chronométrique, Hamilton confirme un écart de performance plus prononcé que prévu puisque son chrono en tendres est plus rapide que celui en durs de 1.8 seconde.

Massa et Kvyat trahis par leurs freins

Tandis que les temps chutent avec le passage aux pneus tendres, le run de Felipe Massa est brutalement stoppé à l'épingle. Au freinage, le Brésilien voit sa Williams lui échapper de manière surprenante et vient lécher le mur sur sa gauche, endommageant son aileron avant. Un morceau de celui-ci s'étant coincé sous la monoplace, Massa ne peut pas repartir et provoque un drapeau rouge afin de pouvoir évacuer sa voiture.

Avant de passer au travail habituel sur les longs relais et sur l'évaluation de la dégradation pneumatique, Ricciardo vient hisser sa Red Bull au troisième rang de la hiérarchie, entre les deux Ferrari, profitant d'une piste en constante amélioration. Quant aux vitesses de pointe, elles se partagent entre les moteurs Mercedes de Maldonado et Ferrari de Vettel, tous les deux à 332km/h.  

Dans les rangs de Manor, l'essentiel du travail repose une nouvelle fois sur Roberto Merhi, puisque Stevens est perturbé par un sérieux problème avec l'unité de puissance Ferrari. Le travail est séparé entre les deux monoplaces dans la plupart des équipes, notamment chez Mercedes où Hamilton travaille sur l'usure des gommes tendres et Rosberg sur celle des gommes mediums.

La fin de séance est de nouveau perturbée pour Red Bull, lorsque Kvyat quitte les stands avec un gros dégagement de fumée à l'arrière gauche. Visiblement privé de freins, le Russe est contraint d'aller heurter un mur de pneus alors qu'il tente de ramener sa monoplace à bon port.

On notera l'assiduité remarquée de Kimi Räikkönen dans son dernier relais, pour pousser le plus loin possible ses gommes mediums et en tester la dégradation avec le plus de précision possible. La Ferrari semble de nouveau être en mesure de se montrer économe en gomme. 

Formule 1 - Grand Prix de Chine 2015 - Essais Libres 2
 PiloteEcurieTempsEcartTrs
01   L. Hamilton   Mercedes 1:37.219   32
02   K. Räikkönen   Ferrari 1:37.662 +0.443 35
03   D. Ricciardo   Red Bull 1:38.311 +1.092 24
04   S. Vettel   Ferrari 1:38.339 +1.120 30
05   N. Rosberg   Mercedes 1:38.399 +1.180 35
06   D. Kvyat   Red Bull 1:38.737 +1.518 10
07   V. Bottas   Williams 1:38.850 +1.631 27
08   F. Nasr   Sauber 1:39.032 +1.813 26
09   R. Grosjean   Lotus 1:39.142 +1.923 32
10   J. Button   McLaren 1:39.275 +2.056 29
11   P. Maldonado   Lotus 1:39.444 +2.225 30
12   F. Alonso   McLaren 1:39.743 +2.524 27
13   M. Ericsson   Sauber 1:39.751 +2.532 33
14   M. Verstappen   Toro Rosso 1:39.894 +2.675 32
15   C. Sainz   Toro Rosso 1:39.971 +2.752 28
16   N. Hülkenberg   Force India 1:40.151 +2.932 28
17   F. Massa   Williams 1:40.423 +3.204 7
18   S. Pérez   Force India 1:40.868 +3.649 24
19   R. Merhi   Manor 1:42.973 +5.754 7
20   W. Stevens   Manor 1:44.564 +7.345 8
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Essais Libres 2
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Jenson Button , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Sebastian Vettel , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Romain Grosjean , Daniel Ricciardo , Marcus Ericsson , Will Stevens , Roberto Merhi , Valtteri Bottas , Jolyon Palmer , Felipe Nasr , Carlos Sainz Jr. , Daniil Kvyat , Max Verstappen
Équipes Mercedes , Red Bull Racing , Ferrari , Williams , McLaren , Force India , Toro Rosso , Lotus F1 , Sauber , Manor Racing
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags el2, essais libres, résultats