Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 Heures
:
15 Minutes
:
11 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

EL2 - Leclerc domine après les crashs de Verstappen et Bottas

partages
commentaires
EL2 - Leclerc domine après les crashs de Verstappen et Bottas
Par :
28 juin 2019 à 14:36

Charles Leclerc (Ferrari) a dominé la mouvementée deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Autriche 2019 de F1, marquée par les gros accidents de Max Verstappen (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes).

Chez Renault, tout a été changé sur la voiture de Hülkenberg au niveau aérodynamique avec un nouvel aileron, évidemment, mais également de nouveaux fond plat et déflecteurs. Du côté de Mercedes, Bottas a récupéré la Spec 2 de son moteur après l'alerte de la matinée. Enfin, chez Ferrari, on travaille d'arrache-pied sur l'avant de la SF90 de Leclerc en début de séance.

Magnussen est en tout cas le premier pilote à signer un temps, avant d'être délogé de la première place provisoire par Albon en 1'07"0. Sainz puis Grosjean prennent les commandes, le Français réalisant 1'06"6. Le premier aileron qui casse dans cette séance est celui de Stroll, qui va un peu trop large dans le dernier virage, perdant un morceau de flap. Giovinazzi ne passe pas très loin de la correctionnelle, au même endroit, quelques minutes plus tard. Norris en profite pour s'emparer de la tête en 1'06"1.  

Lire aussi:

Vettel s'élance en pneus durs après un petit quart d'heure de roulage. Leclerc, en mediums, se hisse en P1, avec un 1'05"5. Les Mercedes s'élancent et, dans leur premier tour, manquent le dernier virage : pour Bottas, c'est un petit survirage qui oblige le Finlandais à aller au large, alors que pour Hamilton est un sous-virage qui le force à passer sur les fameux boudins jaunes, sans dégâts apparents toutefois. Le Britannique, sur un second tour lancé en durs, signe une marque à quatre dixièmes de Leclerc.

Bottas signe le meilleur temps en 1'05"4, en mediums, peu après une sortie dans les graviers (mais sans gravité) de Gasly au virage 4. Le #77 goûtera également aux extérieurs de ce même virage quelques instants plus tard. Du côté de Renault, le flap supérieur de l'aileron arrière, qui se lève quand le DRS est activé, tremble comme lors des EL1, sans doute un problème qui sera regardé de près par les instances. Dans le garage McLaren, les mécaniciens s'activent sous la MCL34 de Sainz. En durs et dans son 11e tour, Hamilton se rapproche à un dixième de Bottas.

Gros crashs dans les top teams

Après 35 minutes de roulage, Sainz prend la troisième place en tendres, à 0"112 de Bottas. Quelques instants après, Verstappen perd le contrôle de sa RB15 en essayant d'entrer très vite dans le dernier virage, mais immédiatement la Red Bull décroche – visiblement sans qu'une casse mécanique en soit à l'origine – et part en arrière vers le muret qu'elle percute assez fortement. Le demi-train arrière droit ainsi que l'aileron sont passablement abîmés, pour les dégâts visibles. Le drapeau rouge est brandi par la direction de course.

Le temps de dégager la monoplace du Néerlandais, qui est indemne et est revenu de lui-même dans les stands, et la séance reprend pour 45 minutes. Mais dès le drapeau vert, et alors que les Mercedes sont dans un tour lancé, Bottas perd l'arrière de sa W10 dans le virage 5, contrebraque immédiatement mais a la désagréable surprise de voir la voiture raccrocher. Il tire tout droit dans le bac à gravier vers le mur de pneus et le percute violemment. Le nez et le train avant sont totalement détruits, mais le Finlandais sort de lui-même de son cockpit et va passer par le centre médical. Nouveau drapeau rouge.

Une dizaine de minutes après l'accident, la séance reprend. Et rebelote ! Cette fois, c'est Vettel qui est surpris dans le dernier virage mais, contrairement à Verstappen, il ne touche pas le mur car son décrochage a lieu un peu plus tôt. L'Allemand repart mais son train de tendres n'est plus utilisable. Dans le même temps, Leclerc améliore le meilleur temps en 1'15"1 (en ralentissant malgré tout dans le dernier secteur sous drapeau jaune suite à la sortie de son équipier) puis 1'15"0. Le travail de longs relais se met en place après toutes ces péripéties. 

Lire aussi:

Un peu moins de dix minutes avant la fin de séance, Sainz se fait surprendre au même endroit que Bottas mais l'Espagnol, qui n'était pas sur un tour lancé, parvient à garder le contrôle et va dans les graviers avant de revenir tranquillement sur le circuit. Leclerc et Giovinazzi manquent, eux, de s'accrocher après une mésentente dans le virage 3.

Austria Grand Prix d'Autriche - Essais Libres 2

Cla Pilote Chassis Tours Temps Gap
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 37 1'05.086  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 12 1'05.417 0.331
3 France Pierre Gasly Red Bull 33 1'05.487 0.401
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 43 1'05.529 0.443
5 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 44 1'05.545 0.459
6 France Romain Grosjean Haas 38 1'05.701 0.615
7 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 37 1'05.728 0.642
8 Germany Sebastian Vettel Ferrari 34 1'05.871 0.785
9 Netherlands Max Verstappen Red Bull 13 1'05.879 0.793
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 48 1'05.952 0.866
11 Denmark Kevin Magnussen Haas 41 1'05.960 0.874
12 Mexico Sergio Pérez Racing Point 43 1'05.964 0.878
13 Thailand Alexander Albon Toro Rosso 46 1'06.064 0.978
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 37 1'06.119 1.033
15 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 38 1'06.148 1.062
16 Germany Nico Hülkenberg Renault 27 1'06.249 1.163
17 Australia Daniel Ricciardo Renault 30 1'06.418 1.332
18 Canada Lance Stroll Racing Point 40 1'06.829 1.743
19 United Kingdom George Russell Williams 27 1'07.217 2.131
20 Poland Robert Kubica Williams 38 1'08.508 3.422
Article suivant
LIVE Formule 1, GP d'Autriche: Essais Libres 2

Article précédent

LIVE Formule 1, GP d'Autriche: Essais Libres 2

Article suivant

Verstappen peine à expliquer son crash autrement que par le vent

Verstappen peine à expliquer son crash autrement que par le vent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Catégorie EL2
Auteur Fabien Gaillard