EL3 - Vettel, Räikkönen et Vergne à pied après 35 minutes

L'ouragan secouant le paddock de Suzuka ne sera finalement pas venu du ciel, mais bien de l'Energy Station Red Bull, d'où la nouvelle du départ de Sebastian Vettel, quadruple Champion du Monde de Formule 1, a été confirmée officiellement juste...

L'ouragan secouant le paddock de Suzuka ne sera finalement pas venu du ciel, mais bien de l'Energy Station Red Bull, d'où la nouvelle du départ de Sebastian Vettel, quadruple Champion du Monde de Formule 1, a été confirmée officiellement juste avant le début de la séance d'Essais Libres 3.

Laissant la voie libre aux jeunes promus de la filière Red Bull que sont Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat, Vettel se destine désormais à un nouveau défi et a rendez-vous avec l'Histoire et les fans de F1, qui attendaient depuis longtemps que l'Allemand se confronte à un défi avec une autre équipe que la surpuissante structure autrichienne, dominatrice pendant une moitié de décennie.

--
LIRE AUSSI -

Officiel : Vettel quitte Red Bull, Kvyat promu en 2015!

--

En piste, pour la dernière heure de préparatifs avant les qualifications du GP du Japon, on comprendra la décision de Vettel, victime d'une nouvelle défaillance de l'ERS de son unité de puissance l'ayant trahi déjà en de (trop) nombreuses reprises en 2015. Après 35 minutes de séance, l'Allemand aux 38 victoires Red Bull immobilise sa RB10. Même malchance pour Vergne, chez Toro Rosso.

Le grand oublié du marché des transferts

à ce jour est déjà en jeans au moment où Vettel pose le pied à terre, victime lui aussi d'une avarie après 8 tours en piste avec Toro Rosso.

Le tracé japonais n'épargne pas non plus les motorisations du côté de chez Ferrari, où Kimi Räikkönen voit son destin associé à celui de ses compères et est contraint de suivre la fin de séance sur les moniteurs dans le garage.

Devant, le rythme est une nouvelle fois imposé par les deux Mercedes, Hamilton disposant d'une marge de trois dixièmes de seconde par rapport à Rosberg sur le pneu le plus tendre pendant l'essentiel de la séance. Trois dixièmes derrière l'Allemand lors des simulations de tours rapides, Alonso fait pointer sa Ferrari devant la Red Bull de Ricciardo et les Williams de Bottas et Massa.

Dans les toutes dernières minutes, Rosberg, en mode Q3, montre qu'il en avait encore sous le pied en prenant le premier temps chronométré pour une seconde pleine, tandis que Ricciardo rétrograde derrière les deux Williams.

Dans le mur dansles derniers instants, Lewis Hamilton a endommagé sa monoplace et imposé à ses mécaniciens de s'activer très fort pour lui permettre d'être prêt à temps pour disputer la séance de qualifications.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo , Daniil Kvyat
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités