EMK - Les pilotes ont apprécié l'expérience

L’objectif de réaliser la 1ère compétition au monde 100% électrique que s’étaient fixés Philippe Streiff, ses fils et Hervé Bodinier était un pari audacieux

L’objectif de réaliser la 1ère compétition au monde 100% électrique que s’étaient fixés Philippe Streiff, ses fils et Hervé Bodinier était un pari audacieux. Au lendemain de l’événement, toute l’équipe organisatrice est heureuse d’avoir réussi une démonstration spectaculaire de performance durable. L’autre but, atteint lui aussi, était de démontrer que le sport automobile ne doit pas être bruyant pour être spectaculaire. La finale de dimanche soir en a été le plus parfait exemple !

s’adapter aux spécificités d’un kart électrique de compétition, d’autres, à l’image de Jean-Eric Vergne, ont su s’y accommoder rapidement : "Ce kart a énormément de couple, il est donc idéal pour un circuit comme Bercy où il n’y a que des relances. Les batteries ont été implantées de la meilleur de la manière possible. On ne ressent pas trop leur poids dans le pilotage. Je n’ai pas non plus senti de perte de puissance au fil des tours."

Sébastien Bourdais rajoute : "C'est un super produit. Il est très novateur et a beaucoup de potentiel. C'est évidemment un véhicule précurseur mais c'est une belle chose que d'explorer cette voie. Si le plaisir est toujours là et qu'on peut le faire sans impacter la nature, alors pourquoi pas." Pour Franck Montagny, son coéquipier chez Peugeot Sport, le kart électrique, c’est le futur : "On ne peut pas aller à l'encontre de ce qui se passe dans le monde. Ce kart est une sorte de vitrine et je suis heureux d'avoir été choisi pour le présenter pour la première fois au public."

[Communiqué des ERDF Masters Kart de Bercy]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Franck Montagny , Sébastien Bourdais , Jean-Éric Vergne , Philippe Streiff
Type d'article Actualités