Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Course dans
04 Heures
:
48 Minutes
:
50 Secondes
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
33 jours

En 1992, la ridicule aventure F1 d'Andrea Moda

partages
commentaires
En 1992, la ridicule aventure F1 d'Andrea Moda
Par :
24 janv. 2016 à 19:00

Vous souvenez-vous d'Andrea Moda? Cette écurie italienne farfelue tenta de participer à la saison 1992 de Formule 1, ne se qualifiant que pour un Grand Prix.

Perry McCarthy s'en souvient, c'est le moins que l'on puisse dire, puisque sa carrière de titulaire dans la catégorie reine du sport automobile se résume à l'épisode Andrea Moda, lequel aurait difficilement pu plus mal se passer.

À l'image de Benetton, Andrea Moda était une marque de vêtements italienne fondée par Andrea Sassetti, qui a racheté l'écurie Coloni fin 1991 pour la rebaptiser du nom de sa compagnie et aligner des monoplaces conçues par Simtek pour BMW... lorsque la marque allemande envisageait une arrivée en Formule 1 pour la saison 1990. L'équipe s'installe dans l'usine textile d'Andrea Moda.

"C'était une nouvelle équipe de Formule 1, appelée Andrea Moda," se remémore McCarthy sur la scène de l'Autosport International Show. "Ça aurait pu être une bonne équipe, à part qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient et qu'ils n'avaient pas d'argent. Le temps que nous prenions la piste, la voiture était déjà vieille de deux ans."

Frais d'inscription non-payés, monoplaces en pièces

Et prendre la piste n'était pas une mince affaire. L'équipe est arrivée en Afrique du Sud sans avoir déposé la caution de 100'000$ relative à l'inscription d'une nouvelle équipe en Championnat du Monde. Les pilotes Alex Caffi et Enrico Bertaggia n'ont donc pas pu courir, pas plus qu'à Mexico où les monoplaces étaient encore en train d'être construites.

Les deux Italiens ont quitté l'écurie après l'avoir critiquée (peut-être les a-t-on priés de partir) et ont été remplacés par Roberto Moreno et notre ami McCarthy. L'année fut toutefois un véritable chemin de croix.

"À certains Grands Prix, nous arrivions et la voiture n'était pas construite," poursuit le Britannique. "À certains Grands Prix, nous arrivions et ils avaient oublié les moteurs. Il y a eu le Grand Prix de France où ils ne sont même pas venus! C'était des débuts en Formule 1 vraiment difficiles avec cette équipe." 

En effet, les ennuis se sont multipliés pour Andrea Moda, aussi invraisemblables les uns que les autres. L'équipe s'est retrouvée sans moteurs au Canada suite à une facture impayée alors qu'elle a en effet manqué le Grand Prix de France, victime d'un blocus des routiers français (blocus que toutes les autres équipes ont négocié avec succès).

McCarthy, tête de turc

La situation était pire pour McCarthy, dont Sassetti voulait se débarrasser à tout prix, mais les deux changements de pilote autorisés par le règlement avaient déjà été effectués. Le natif de Londres a obtenu sa Super Licence pour le Grand Prix d'Espagne, après avoir dû rester sur la touche à Interlagos, mais sa monoplace a rendu l'âme à la sortie des stands.

"C'était mon premier Grand Prix, et en effet, j'ai battu un record immédiatement : c'était la tentative de qualification la plus courte de l'Histoire! J'ai parcouru 30 mètres!" sourit McCarthy.

Par la suite, Sassetti a concentré les efforts de l'équipe sur la voiture de Moreno, qui s'est qualifié pour le Grand Prix du Monaco mais a abandonné après onze tours, au point de saboter les efforts de McCarthy. Ce dernier a rarement pu faire plus de quelques tours en essais libres avant d'échouer inlassablement en pré-qualifications.

L'équipe ne lui a en effet pas facilité la tâche : à Silverstone, pour son Grand Prix à domicile, McCarthy a été envoyé en piste en pneus pluie sur piste sèche ; en Allemagne, il n'a été autorisé à faire qu'un tour de pré-qualifications avec un moteur défectueux ; au Hungaroring, l'écurie ne l'a laissé prendre le volant qu'à 45 secondes de la fin de la séance... La FISA en est même venue à demander à l'équipe de laisser à McCarthy la chance de participer.

Andrea Moda exclu de la F1

Au Grand Prix de Belgique (où McCarthy a pris le volant d'une monoplace dont la colonne de direction est déjà endommagée), Andrea Sassetti a été arrêté dans le paddock pour une sombre affaire de fraude fiscale et d'usage de faux, et l'écurie Andrea Moda a été exclue de la discipline par la FISA pour avoir jeté le discrédit sur la Formule 1. Sassetti a bien tenté de la réinscrire pour la saison 1993... mais a déposé sa candidature après la date butoir.

Quant à McCarthy, qui a couru en essais pour Arrows, Benetton et Williams, il a ensuite incarné The Stig de 2002 à 2003.

Article suivant
Red Bull - La technologie doit passer après le divertissement

Article précédent

Red Bull - La technologie doit passer après le divertissement

Article suivant

Haas n'imagine pas Austin sans la F1

Haas n'imagine pas Austin sans la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Roberto Moreno , Perry McCarthy
Auteur Benjamin Vinel