En profondeur : La vaillante Sauber C31 (1/2)

Surveillez bien cette monoplace à la livrée pas vraiment glamour

Surveillez bien cette monoplace à la livrée pas vraiment glamour. La C31, dernière-née de l’usine d’Hinwill de Sauber, est un petit bijou ayant trouvé des solutions à ses faiblesses de l’an passé, tout en conservant les dignes racines de sa devancière.

C’est avec cette machine que Sergio Perez s’est illustré à Sepang, se montrant rapide quelles que soient les conditions de piste. C’est encore avec celle-ci qu’il faut s’attendre à voir le jeune Mexicain ainsi que son coéquipier japonais Kamui Kobayashi étonner de nombreux observateurs sur les Grand Prix à venir cette saison.

On l’aura assez lu et entendu ces derniers jours, suite au fabuleux GP disputé à Sepang, la Sauber C31 est propulsée par un bloc Ferrari. C’est finalement peut-être l’une des seules choses qui n’ait pas changé assez radicalement sur la monoplace conçue par l’équipe technique du team suisse.

Revenons sur la C30 de 2011. Une vaillante monoplace, extrêmement douce avec ses gommes, quel que soit le type de surface. Il est même étonnant que l’on n’ait pas parlé plus de cette machine se distinguant réellement de la concurrence par son économie du train arrière. Et pour cause : la C30 demeurait pour le moins anonyme en qualifications, cette même caractéristique devenant un problème majeur sur un tour lancé, lorsqu’il était important de tirer le meilleur parti de la fenêtre d’exploitation des Pirelli sur un temps extrêmement limité.

Confiée à deux rookies en Perez et Kobayashi, déjà, la C30 n’a ensuite peut-être pas tout à fait évolué aussi vite que certaines machines avec lesquelles elle aurait pu courir, comme la Toro Rosso ou la Force India. Mais cette année, les choses changent, et Sauber débarque avec un package encore plus solide pour promouvoir ses deux brillants jeunes pilotes.

"L’année dernière nous avons stoppé [le développement] avant le milieu de la saison. Cette année, nous devons vraiment nous concentrer sur la façon de développer la voiture. Nous devons vraiment évaluer ce que nous développons, quelles sont les parties sur lesquelles nous devons nous concentrer. Cela doit être étudié avec l’équipe. Si nous ne ratons pas ça, nous pourrons espérer conserver notre niveau de performance du début à la fin", détaille Kobayashi.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Sergio Pérez
Équipes Toro Rosso , Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités