Encore des problèmes pour Honda aux tests de Bahreïn

partages
commentaires
Encore des problèmes pour Honda aux tests de Bahreïn
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
18 avr. 2017 à 10:05

Après un week-end grandement perturbé par les problèmes moteur, de nouveaux soucis techniques pour Honda ont contraint McLaren à ne faire que deux tours lors de la première matinée des essais de Bahreïn.

Yusuke Hasegawa, directeur général Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Les mécaniciens McLaren regardent la course dans le garage de Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Les conteneurs McLaren dans le paddock
Oliver Turvey, McLaren MCL32
Oliver Turvey, McLaren MCL32

Le tunnel de difficultés dans lequel McLaren, Honda et leurs pilotes sont engagés semble s'allonger chaque jour qui passe puisque le bloc hybride nippon n'a permis à Oliver Turvey de faire que deux tours d'installation ce mardi matin à Sakhir avant de devoir rentrer au stand.

Les ingénieurs Honda ont découvert une fuite d'eau dans l'ERS (le système de récupération d'énergie), obligeant la structure à un changement de moteur. Ce travail a lieu en ce moment même, avec l'espoir pour McLaren de reprendre la piste plus tard dans la journée.

Nouvelle spécification

Il semble que l'unité de puissance utilisée par Turvey était une nouvelle spécification, venue tout droit du Japon, comme le moteur qui sera chargé de le suppléer. Honda a indiqué avant ce roulage sa volonté d'essayer de nouvelles idées pour améliorer sa performance et résoudre les problèmes de fiabilité rencontrés pendant ce week-end.

La firme de Sakura enquête sur les raisons de la fuite d'eau et il n'est pour le moment pas possible de savoir si ce souci a un lien avec les défaillances du MGU-H qui ont eu lieu lors du Grand Prix. Stoffel Vandoorne avait en effet été victime de deux casses de cet élément lors des essais libres de vendredi, alors que Fernando Alonso avait lui subi cela lors d'un tour de qualifications, ce qui avait aussi endommagé le moteur à combustion interne. Le lendemain, Vandoorne avait dû renoncer à la course en raison d'une perte de pression d'eau, qui semblait à nouveau pointer vers le MGU-H.

Yusuke Hasegawa, le responsable du programme F1 de Honda, s'est envolé pour les quartiers généraux du motoriste après le GP de Bahreïn pour aider à enquêter sur ces différents problèmes et avancer sur le développement à venir.

Une théorie est que les températures élevées de Sakhir ont contribué aux problèmes de Honda. Une réponse définitive n'est pas attendue avant la fin de semaine, quand les pièces incriminées auront été analysées.

Avec Jonathan Noble

Prochain article Formule 1
Vijay Mallya, fondateur de Force India, a été arrêté à Londres

Previous article

Vijay Mallya, fondateur de Force India, a été arrêté à Londres

Next article

Après ses propos polémiques, Verstappen s'excuse auprès des Brésiliens

Après ses propos polémiques, Verstappen s'excuse auprès des Brésiliens

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais d'avril à Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités