Enjeux 2017 : les F1 seront-elles plus spectaculaires ?

partages
commentaires
Enjeux 2017 : les F1 seront-elles plus spectaculaires ?
Karun Chandhok
Par : Karun Chandhok
16 févr. 2017 à 17:30

Avant le début des essais hivernaux, retrouvez dans les colonnes d'Autosport l'opinion de Karun Chandhok sur les grandes questions qui agitent le monde de la F1. Aujourd'hui, l'ancien pilote HRT et Lotus évoque la nouvelle réglementation technique.

Les F1 seront-elles plus spectaculaires cette saison ? La réponse est oui. Je pense que les voitures seront plus belles avec des pneus plus gros, et la proportion des ailerons avant et arrière sera meilleure, donc esthétiquement, les voitures seront plus jolies. Est-ce qu'elles seront plus spectaculaires ou non, cela dépendra de leur vitesse dans les virages.

L'an dernier, au bureau de Channel 4, nous avons regardé des caméras embarquées de Suzuka et nous avons comparé un tour du Grand Prix 2005 à un autre de la course 2016, et la différence est immense dans les virages. Il est indéniable que depuis le début de l'ère Pirelli, les pilotes passent les courses à piloter en dessous de la limite et gèrent leurs pneus bien plus que lors de l'ère Bridgestone, ce qui a été source de frustration pour les pilotes et les ingénieurs. Il est intéressant d'entendre les commentaires de Stoffel Vandoorne, qui avait l'impression de "sous-conduire" la F1 qu'il pilotait à Bahreïn l'an dernier, par rapport à sa Super Formula japonaise.

Pour la première fois de l'Histoire de la F1, l'objectif d'une nouvelle réglementation a été de rendre les voitures sensiblement plus rapides, et j'espère vraiment que cela va fonctionner. Nous voulons voir les meilleures voitures et les meilleurs pilotes du monde se battre à la limite pendant deux heures, pas rouler à six ou sept secondes de leur rythme qualificatif.

Je ne suis ni aérodynamicien, ni ingénieur, mais j'ai eu la chance de parler à nombre d'entre eux dans le paddock. L'inquiétude concernant cette nouvelle réglementation est qu'avec une vitesse de pointe plus basse, une vitesse de passage en virage plus élevée et des distances de freinage par conséquent réduites, le spectacle des batailles roue contre roue et des dépassements puisse être mis à mal.

Personnellement, en tant que puriste, je n'ai jamais été fan du DRS, car je pense qu'il rend les dépassements trop faciles. Quand on pense aux grands dépassements de l'Histoire de la F1, on ne choisit jamais une manœuvre DRS, mais j'ai bien peur que l'aileron arrière mobile devienne crucial pour les dépassements en 2017.

Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 W06 Hybrid avec des pneus Pirelli 2017
Prochain article Formule 1
L'humeur de Cirebox - Vivement la reprise !

Previous article

L'humeur de Cirebox - Vivement la reprise !

Next article

Ricciardo - Fans de F1, en 2017 installez-vous près des virages rapides

Ricciardo - Fans de F1, en 2017 installez-vous près des virages rapides

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Karun Chandhok
Auteur Karun Chandhok
Type d'article Commentaire