Enjeux 2017 : à quel point les F1 seront-elles rapides ?

partages
commentaires
Enjeux 2017 : à quel point les F1 seront-elles rapides ?
Karun Chandhok
Par : Karun Chandhok
20 févr. 2017 à 16:45

Avant le début des essais hivernaux, retrouvez dans les colonnes d'Autosport, l'opinion de Karun Chandhok sur les grandes questions qui agitent le monde de la F1. Aujourd'hui, l'ancien pilote HRT et Lotus évoque la rapidité des nouvelles voitures.

L'an dernier, j'ai passé un certain temps à discuter avec des directeurs techniques des équipes au sujet de la réglementation 2017, et il était intéressant de constater la variation de leurs estimations de l'appui aérodynamique chiffré.

La plupart ont pronostiqué une augmentation de 30% à 40%, ce qui est énorme dans le contexte de la Formule 1, mais surtout, ils étaient nombreux à ne pas vraiment pouvoir estimer ce que les chiffres seront à Abu Dhabi à la fin de la saison, car le rythme des développements va être très élevé. La largeur et la construction différente des pneus ont pour but de permettre aux pilotes de s'appuyer sur eux pendant plus longtemps en course, et il faudra voir comment cela va se passer.

L'objectif initial était de rendre les voitures cinq secondes plus rapides au tour, mais au Grand Prix d'Abu Dhabi 2016, certains disaient que ce chiffre serait plus proche de deux secondes et demie ou trois secondes, selon le circuit. Les pneus plus gros créent une énorme traînée et le poids limite a encore augmenté : 728 kg (en comparaison, il n'était que de 605 kg en 2009 !).

Les chronos des essais collectifs d'Abu Dhabi, en fin de saison dernière, n'étaient pas spectaculaires, mais ils ne sont pas représentatifs du gain en performances. Les essais hivernaux à Barcelone seront le premier aperçu véritable de l'effet de la nouvelle réglementation.

Pneus Pirelli 2017 et 2016
Prochain article Formule 1
Diaporama - Toutes les Sauber F1 depuis 1993

Previous article

Diaporama - Toutes les Sauber F1 depuis 1993

Next article

Les ingénieurs Red Bull croient à plus de dépassements

Les ingénieurs Red Bull croient à plus de dépassements

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Karun Chandhok
Auteur Karun Chandhok
Type d'article Commentaire