Les équipes aident la F1 dans les recherches sur les dépassements

partages
commentaires
Les équipes aident la F1 dans les recherches sur les dépassements
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
17 avr. 2018 à 15:02

Les équipes de Formule 1 aident activement la FOM et la FIA dans leurs recherches pour qu'il y ait plus de dépassements en contribuant au projet avec des ressources de CFD alors que la date butoir pour 2019 approche.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18 en lutte
Sergey Sirotkin, Williams FW41 et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Esteban Ocon, Force India VJM11 et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 battle
Charles Leclerc, Sauber C37 et Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Lance Stroll, Williams FW41 et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 en lutte
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ en bataille avec Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ en bataille
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+, Sergio Perez, Force India VJM11 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18 en lutte
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ en lutte
Lance Stroll, Williams FW41 et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 en lutte
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, en lutte avec Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, en lutte avec Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, devant Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, en lutte avec Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, et Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ et Sergio Perez, Force India VJM11 en lutte
Charles Leclerc, Sauber C37 Ferrari, en lutte avec Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 en lutte

C'est la première fois depuis une décennie que des équipes sont impliquées dans une telle recherche, qui était auparavant conduite sous la direction du Groupe de Travail de la FIA sur les Dépassements (GTD).

L'équipe de recherche et développement de la F1, dirigée par le directeur technique Pat Symonds et en collaboration avec le responsable technique de la FIA Nikolas Tombazis, a proposé des changements sur les ailerons avant censés aider une voiture suiveuse à rester proche de celle qui la précède.

Après une réunion infructueuse à Bahreïn sur le sujet, les équipes se sont mises d'accord pour mener leurs propres recherches et leurs résultats vont nourrir le projet. La date butoir officielle pour les modifications de la réglementation technique en vue de 2019 est le 30 avril (au-delà, il faudra l'unanimité).

Le directeur technique de Williams, Paddy Lowe, alors chez McLaren, était l'une des figures clés du Groupe de Travail sur les Dépassements original. Créé par la FIA et dirigé par Lowe, Rory Byrne (Ferrari) et Pat Symonds (Renault), il a conduit aux changements de règles aérodynamiques qui ont été adoptées pour la saison 2009.

"Les propositions qui ont été faites conjointement par la FIA et la FOM sont basées sur les recherches de la FOM, qui s'ajoutent au travail fait par le GTD", a déclaré Lowe à Motorsport.com. "Et certaines des découvertes récentes suite à ce travail supplémentaire sont assez fascinantes dans la façon dont elles inscrivent à la suite du GTD."

"Si vous vous souvenez, le GTD a été créé dans un contexte où il n'y avait pas de recherche et développement centrale pour la discipline, et les équipes ont financé ce travail, 50'000 dollars chacune pour ce programme, ce qui ne permet pas une immense quantité de travail."

"Il lance un programme et ça s'arrête là, et je pense qu'il est fantastique que les nouveaux propriétaires de la F1 investissent dans de la recherche centrale pour vraiment étudier et développer des règles en s'appuyant sur la science."

"Si ça avait existé avant, en ayant créé les voitures issues du GTD en 2009, ce qui aurait été parfait avec le recul aurait été d'avoir un programme de suivi qui, un an après, se serait penché sur les voitures qui ont été produites."

Lowe a mis en avant le fait que la préoccupation actuelle de la FOM en matière de recherche – l'effet des plaques d'extrémité d'ailerons avant qui dévient le flux d'air – est un développement plus récent. "Une des choses les plus intéressantes est qu'immédiatement, quand les voitures sont sorties, les équipes ont créé des plaques d'extrémité qui écartaient le flux d'air, qui n'avaient jamais été étudiées par le programme du GTD."

"L'hypothèse qu'ils ont actuellement est que ces effets d'écartement du flux d'air sont hautement préjudiciables au processus et aux structures qui ont été identifiées par le GTD, ce qui est vraiment fascinant."

"Ce qui se passe actuellement est que le groupe de la FOM a travaillé et ils demandent maintenant aux équipes de faire leurs propres études en partant de la même proposition, et de voir si en utilisant le CFD [mécanique des fluides par ordinateur], ils peuvent démontrer les mêmes relations dont la FOM et la FIA croient qu'elles vont améliorer les dépassements. Ce sera fait tout le reste de ce mois."

Lowe a confiance dans le fait que cette recherche supplémentaire va aider à avancer sur la question et que des modifications seront faites pour 2019. "Je pense que c'est un sujet direct et quelque chose qui sera développé, fera l'objet de recherches et sera discuté pendant les prochaines semaines. Il y a une date butoir réglementaire à la fin du mois d'avril. Je pense que ça peut être fait."

Prochain article Formule 1
Renault gagne avec Red Bull : pas d’excuse pour McLaren !

Previous article

Renault gagne avec Red Bull : pas d’excuse pour McLaren !

Next article

TF1 officialise son duo de commentateurs

TF1 officialise son duo de commentateurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités