Eric Boullier admet la déception du clan McLaren

McLaren s’efforce de se convaincre que le peu de roulage réalisé ce weekend en Malaisie aura tout de même permis à Honda d’expérimenter dans des conditions de course difficiles le nouveau package de l’unité de puissance Honda.

Pour l’heure, le moteur japonais n’a vu qu’une seule arrivée cette année, en Australie, avec Jenson Button au volant.

A Sepang, Alonso comme Button ont été contraints de rendre les armes et ont à peine réalisé une distance de Grand Prix à eux deux.

"Le fait que ni Fernando, ni Jenson n’aient fini la course aujourd’hui est une déception ; mais ils ont extrêmement bien piloté par des conditions ardues et frustrantes", admet Eric Boullier, Directeur Sportif McLaren, qui trouve cependant matière à dérouler un étudié langage de communiquant.

"Par ailleurs, dans la lignée des améliorations en qualifications de la MP4-30 hier, le rythme de course a également été une amélioration significatrice aujourd’hui par rapport à ce que nous avions montré il y a deux semaines à Melbourne".

"Les 62 boucles complétées par Fernando et Jenson cet après-midi nous ont permis de collecter des données additionnelles très précieuses qui s’ajouteront au programme de développement intense que nous engageons sans relâche".

Déterminé à garder tout le monde concentré sur la mission à long terme que représente ce projet encore naissant, Boullier adresse ses pensées à ses troupes dédiées.

"Je tiens à dire ’merci beaucoup’ à nos mécaniciens, une troupe méticuleuse qui a travaillé avec ténacité malgré la fatigue, par des conditions de chaleur et d’humidité extrêmes depuis notre arrivée à Sepang".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Sous-évènement Après-course
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Résumé de course
Tags alonso, boullier, button, commentaire, honda, malaisie, mclaren, sepang, unité de puissance