Ericsson a vécu un samedi difficile

Malgré l’objectif manqué de la Q3, le pilote Sauber reste optimiste en vue du Grand Prix de Bahreïn qui aura lieu ce dimanche. Marcus Ericsson explique que les difficultés ont débuté pour lui dès les derniers essais libres.

"Je dois admettre que les essais libres 3 étaient difficiles," concède Ericsson. "J’ai lutté avec la voiture, je peinais vraiment à obtenir le bon feeling aujourd’hui. Cela se passait un peu mieux en fin de séance, mais je craignais un peu de connaître encore des difficultés en qualifications."

Treizième juste derrière son équipier, le Suédois explique que le résultat n’est pas fantastique mais que Sauber a réalisé du bon travail et affiche une confiance certaine en vue de la course.

"Nous savions que les qualifications seraient très serrées. Nous aurions évidemment aimé être en Q3 à nouveau mais dans l’ensemble, nous avons réalisé du bon travail malgré tout. Je suis sûr que nous serons en bonne forme pour la course."

"Ce sont tout de même des positions satisfaisantes," a ajouté Monisha Kaltenborn, Directrice de l’équipe helvétique. "Sur base de nos longs relais, nous pensons avoir de bonnes chances d’accrocher les points. "

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Sauber
Type d'article Résumé de qualifications
Tags bahrein, marcus ericsson, monisha kaltenborn, qualifications, réactions, sauber