Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
15 Heures
:
30 Minutes
:
07 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Ericsson retrouvera le volant d'une F1 la semaine prochaine

partages
commentaires
Ericsson retrouvera le volant d'une F1 la semaine prochaine
Par :
27 juin 2019 à 11:13

Marcus Ericsson a été appelé par Alfa Romeo Racing pour participer à une séance d'essais avec la monoplace 2019.

Marcus Ericsson va faire son retour au volant d'une Formule 1 la semaine prochaine, à l'occasion d'une séance d'essais privés organisée sur le Red Bull Ring, en Autriche. Le Suédois s'installera dans le baquet de l'Alfa Romeo C38 pour participer à un roulage qui entre dans le cadre des tests Pirelli pour développer les pneus 2020.

Le manufacturier unique de la Formule 1 approche de la fin de ce plan de développement pour l'an prochain, qui s'articule autour de plusieurs séances d'essais avec différentes équipes et sur des circuits variés. Chaque roulage est très réglementé puisque c'est bel et bien Pirelli qui prend toutes les décisions et se charge du programme mis en place, tandis que les équipes ne peuvent tester aucune nouvelle pièce. 

Lire aussi:

Titulaire chez Sauber de 2015 à 2018, Marcus Ericsson a été mis sur la touche par l'écurie suisse lors de la dernière intersaison, suite au recrutement de Kimi Räikkönen et au placement d'Antonio Giovinazzi par Ferrari. Il n'a néanmoins pas quitté l'équipe, au sein de laquelle il occupe un rôle d'ambassadeur et de troisième pilote.

En parallèle, Ericsson a trouvé un programme de compétition pour cette année en faisant ses débuts en IndyCar avec l'équipe Schmidt Peterson. Il occupe actuellement la 15e place du championnat, avec pour meilleur résultat une deuxième place décrochée à Détroit. Avec le souhait de retrouver un jour un volant de titulaire en Grand Prix, il a plusieurs fois manifesté son souhait de piloter la C38 dans le courant de l'année, afin de ne pas perdre le contact avec la F1.

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38

 

Article suivant
Albon pénalisé sur la grille du GP d'Autriche

Article précédent

Albon pénalisé sur la grille du GP d'Autriche

Article suivant

Un vote décisif pour modifier les pneus Pirelli dès le GP de Belgique

Un vote décisif pour modifier les pneus Pirelli dès le GP de Belgique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Alfa Romeo
Auteur Basile Davoine