Ericsson est désolé de son accident

N'ayant jamais pris le volant d'une Formule 1 sous la pluie auparavant, Marcus Ericsson allait forcément connaître une séance de qualifications s'apparentant à un baptême du feu

N'ayant jamais pris le volant d'une Formule 1 sous la pluie auparavant, Marcus Ericsson allait forcément connaître une séance de qualifications s'apparentant à un baptême du feu.

Et pour cause, la séance du Suédois s'est mal terminée lorsqu'il a empiété sur un vibreur en sortie de virage, perdant instantanément le contrôle de la CT05. En termes de performance, Ericsson est relégué à une seconde de son coéquipier Kamui Kobayashi, et se classe bon dernier des qualifications, battu par la Marussia de Chilton pour deux centièmes de seconde.

"C'était la toute première fois que je courais sous la pluie en F1, donc dès le premier tour, c'était une toute nouvelle expérience pour moi", rappelle le débutant nordique. "Cela n'a pas très bien commencé avec le moteur qui a coupé pendant que j'attendais dans la voie des stands, mais nous l'avons redémarré dans le garage et j'ai pris la piste au beau milieu d'un groupe de voitures qui faisaient leur premier tour lancé de Q1, je dois dire que c'était très intéressant !"

"À chaque tour, j'apprenais davantage, et nous avons fait un changement de pneus rapide pour mettre un autre train d'intermédiaires, mais ensuite, lors du dernier tour lancé, j'ai commis une erreur dans le premier secteur, et j'ai tapé le mur", poursuit un Ericsson contrit. "Je suis vraiment désolé pour l'équipe. Ils ont travaillé tellement dur tout le weekend sur les problèmes que nous avons eus, et maintenant, ils ont encore du pain sur la planche pour préparer la voiture pour demain, mais je sais qu'ils vont continuer à faire de leur mieux et que nous allons tous nous battre demain".

"C'est une nouvelle grande leçon pour moi", conclut le pilote Caterham : "mon premier roulage sous la pluie en F1, ma première Q1 en intermédiaires et mon premier gros accident ; tout cela fait partie de la vie de débutant en F1 et je tirerai les leçons de tout ce qui m'arrive".

C'est sur ces mots de sagesse qu'Ericsson conclut une journée mouvementée. Demain, il tentera de franchir le drapeau à damier pour la première fois en Formule 1.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi , Marcus Ericsson
Type d'article Actualités