Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
71 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
84 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
127 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
141 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
155 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
183 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
190 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
204 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
239 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
260 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
274 jours

Marcus Ericsson souhaiterait pouvoir tester l'Alfa Romeo C38

partages
commentaires
Marcus Ericsson souhaiterait pouvoir tester l'Alfa Romeo C38
Par :
5 juin 2019 à 11:20

Marcus Ericsson, pilote réserviste d'Alfa Romeo et actuellement titulaire en IndyCar, a déclaré qu'il souhaiterait pouvoir tester la C38 d'ici la fin de saison.

Même si son rôle de réserviste d'Alfa Romeo en Formule 1 ne l'éloigne théoriquement pas énormément de l'écurie suisse, son programme à plein temps en IndyCar rend Marcus Ericsson moins disponible. Surtout, dans une ère où la sécurité est à un niveau jamais atteint auparavant et où les essais privés sont réduits à peau de chagrin, le poste est plus honorifique qu'autre chose.

Lire aussi :

Malgré tout, et alors qu'il commence à prendre la mesure du défi qu'est le championnat de monoplace outre-Atlantique, ajoutant à sa bonne prestation des 500 Miles d'Indianapolis (gâchée par un tête-à-queue en entrant dans les stands) une deuxième place intéressante lors de la seconde course du GP de Detroit le week-end dernier, le Suédois ne perd pas de vue la discipline reine. Et il souhaiterait pouvoir effectuer un test au volant de la C38 afin de rester à jour.

"J'espère pouvoir effectuer un essai à un moment pendant la saison, juste pour me maintenir à niveau avec les voitures et tout le reste", a déclaré Ericsson pour RACER. "C'est ce pour quoi je pousse quand je leur parle, juste pour essayer de monter dans la voiture pendant une journée."

"Il n'y a encore rien de confirmé, mais le plan est – de ce que j'en sais – qu'une fois ma saison terminée [aux États-Unis], j'essaie de me rendre sur quelques-unes des courses qui resteront au calendrier F1 pour être avec l'équipe. C'est ce qui est bien avec l'IndyCar : ça se termine en septembre et donc je peux quand même me rendre sur quelques épreuves de F1 ensuite. Je crois que c'est le projet et nous verrons à partir de là."

Lire aussi :

Les essais en cours de saison de Formule 1 sont actuellement très limités. Deux sessions de deux jours sont organisées la semaine suivant deux GP, et deux de ces quatre journées doivent être réservées à des pilotes ayant disputé moins de trois Grands Prix de F1. Or, ces dates sont déjà passées puisqu'il s'agissait de Bahreïn et de l'Espagne. Les deux options restantes pour effectuer des essais sont soit les tests de développement menés pour le compte de Pirelli, soit l'alignement lors d'une séance d'EL1 d'un Grand Prix. Toutefois, pour ce dernier cas, il paraît assez improbable que les pilotes titulaires, Kimi Räikkönen ou Antonio Giovinazzi, en soient privés.

"Rien n'est encore décidé, mais c'est ce pour quoi je pousse. Je suis toujours pilote de réserve, donc ça aurait du sens pour moi d'avoir du temps de piste au cas où quelque chose arrive, mais les EL1 sont difficiles à retirer à un pilote de course. Je cherche plutôt à faire un test quelque part et puis à me concentrer sur ce que je fais ici."

Article suivant
Le GP de France, l'une des courses les plus rapides en Europe

Article précédent

Le GP de France, l'une des courses les plus rapides en Europe

Article suivant

Ricciardo : L'optimisme de Renault est porté par "des données"

Ricciardo : L'optimisme de Renault est porté par "des données"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IndyCar
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Alfa Romeo Racing
Auteur Fabien Gaillard