Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course en cours . . .
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Ericsson teste pour Pirelli : "Je n'y vois que du positif"

partages
commentaires
Ericsson teste pour Pirelli : "Je n'y vois que du positif"
Par :
2 juil. 2019 à 08:12

Marcus Ericsson prend l'occasion de rouler en essais pour Pirelli et Alfa Romeo comme une bonne nouvelle, avec l'intention d'engranger expérience et informations utiles en vue de l'avenir.

Pour la première fois depuis qu'il a perdu son volant chez Alfa Romeo, Marcus Ericsson retrouve ce mardi le cockpit d'une Formule 1. Le pilote suédois participe à des essais pour le compte de Pirelli sur le Red Bull Ring, une belle façon de garder un pied le plus proche possible de la catégorie reine en vue d'un éventuel retour. Évincé pour permettre la constitution d'un duo Räikkönen-Giovinazzi, il a conservé une place dans l'écurie basée à Hinwil tout en s'envolant pour les États-Unis, où il prend part à sa première saison en IndyCar. 

Lire aussi:

"Je suis super heureux en IndyCar, je prends vraiment du plaisir à travers cette expérience, et en même temps je suis vraiment content de toujours avoir un lien ici avec la F1", explique Ericsson à Motorsport.com. "Nous verrons bien ce qui se passera dans le futur. L'essentiel quand on est pilote de course, c'est que l'on peut toujours apprendre quelque chose en conduisant davantage de voitures, on peut toujours trouver des choses, et c'est bénéfique. Je n'y vois que du positif."

"Bien sûr, mon principal objectif cette année est le programme IndyCar, mais j'ai l'occasion d'aider l'équipe Alfa Romeo d'une certaine manière. Ce sera un test Pirelli, donc il s'agit davantage des pneus, mais si je peux apporter des commentaires sur la manière dont se comporte la voiture, sur comment je me sens dedans, ce serait utile aussi pour l'équipe afin d'avoir une contribution supplémentaire. Ils connaissent mon feedback et la façon dont j'ai travaillé par le passé, donc je crois qu'ils sont toujours intéressés par mon retour d'information quant au comportement de la voiture, par rapport à ce qui peut selon moi être amélioré."

 

Pour Ericsson, la particularité de ces essais est de tester des pneus qu'il ne connaît pas sur une voiture qu'il ne connaît pas non plus, ce qui complique inévitablement les comparaisons directes. "Je n'ai pas vu le plan de roulage précisément, mais j'espère qu'ils ont des pneus référence de l'année dernière de manière à ce que je puisse comparer avec les autres composés, en me familiarisant avec", précise le Suédois.

À 28 ans, il ne fait pas de la Formule 1 un rêve passé, mais bel et bien une option toujours ouverte pour l'avenir. Distant en début de saison en raison de son agenda en IndyCar, il a pu renouer avec l'équipe Alfa Romeo le week-end dernier en assistant au Grand Prix d'Autriche. "C'est plus sympa d'être dans la voiture que d'être juste dans les parages !", admet-il. "Mais c'est bien de revenir et de voir tous les gens que je connais, car j'ai passé quelques années ici. Et puis aussi de voir Alfa bien s'en sortir. Ils ont fait du bon travail en qualifications et ils ont placé les deux voitures dans les points pour la première fois de l'année." 

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Red Bull n'a "aucune intention de remplacer Gasly"

Article précédent

Red Bull n'a "aucune intention de remplacer Gasly"

Article suivant

Sponsor titre de Haas, Rich Energy doit abandonner son logo

Sponsor titre de Haas, Rich Energy doit abandonner son logo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Alfa Romeo Racing
Auteur Basile Davoine