Ericsson vise une longue carrière en F1

Marcus Ericsson est le premier pilote F1 suédois depuis 23 ans

Marcus Ericsson est le premier pilote F1 suédois depuis 23 ans. Le jeune homme de l'équipe Caterham a pour l'heure été épargné par le nouveau management de son team lors des différents mouvements, tandis que son expérimenté équipier Kobayashi a temporairement dû laisser son volant à André Lotterer à Spa, et aurait également pu manquer la manche de Monza si ce dernier n'avait pas refusé l'offre de Colin Kolles.

Désormais, le rookie repasse sur des circuits qu'il ne connait pas avec la dernière campagne extra-européenne, et espère convaincre son équipe qu'une seconde saison complète en F1 ensemble est une option intéressante pour les deux parties, alors que celle-ci considère toutes les options possibles pour faire rentrer de l'argent.

"Cela fait 23 ans depuis le dernier pilote suédois en F1, et pour moi, être le suivant et faire toutes ces courses autour du monde est génial", se réjouit Ericsson pour Reuters. "Il y a eu tant de fans suédois sur les circuits; ce fut une grande année en de nombreuses façons".

Déjà populaire chez lui, où tous se souviennent encore de Ronnie Peterson et de Stefan Johansson, Ericsson a progressé mais marque tout de même le pas en termes de rythme pur. L'un de ses atouts consiste en un bagage solide de la part de sponsors, qui financent son volant de titulaire. Mais Ericsson refuse de penser que son statut de pilote payant demeure la seule raison pour laquelle il se trouve aujourd'hui avec son team.

"Pour être franc, quand vous êtes dans l'auto et que vous préparez vos weekends de course, vous êtes si concentré là-dessus que vous n'y pensez pas vraiment. Ce n'est pas quelque chose qui m'a influencé mais bien entendu, maintenant nous avons de nouveaux propriétaires qui sont entrés. Ils poussé vraiment fort pour développer la voiture et ça a été très positif. Je pense que nous sommes dans une bonne spirale".

Pour l'heure, le meilleur résultat F1 de Marcus Ericsson a été une 11ème place, à la porte des points du GP de Monaco. C'est là que Bianchi qui signa les premiers points de l'Histoire de Marussia, portant un gros coup à l'équipe Caterham. Ericsson sait que rookie ou non, il doit se saisir impérativement de la moindre occasion de briller en piste pour sauver son team, et par extension, son baquet.

"Le début de la saison F1 est bien entendu très difficile, mais ça va. Le but pour moi est de rester en F1 pour de nombreuses années et c'est ce sur quoi il faut travailler actuellement".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes André Lotterer , Stefan Johansson , Colin Kolles , Ronnie Peterson , Marcus Ericsson
Type d'article Actualités