NBC va abandonner la diffusion de la F1 aux États-Unis après 2017

Le groupe NBC Sports a annoncé la fin de la diffusion de la Formule 1 sur ses antennes après 2017. ESPN va prendre le relais.

Ce changement de diffuseur outre-Atlantique a ceci d'intéressant que les explications fournies par NBC, qui avait les droits exclusifs de la discipline depuis 2013, laissent penser qu'un dossier important tenant à cœur à Liberty Media connaît des avancées notables.

En effet, le groupe de médias a indiqué, par le biais d'un communiqué bref, ce mercredi, avoir choisi de ne pas entrer en compétition pour la conservation de ces droits. "Même si nous sommes très fiers d'avoir amélioré la visibilité et l'audience de la Formule 1 depuis que nous en sommes devenus les diffuseurs exclusifs aux États-Unis en 2013, il s'agira de notre dernière saison avec la discipline."

"Dans ce cas, nous choisissons de ne pas être partie d'un nouvel accord dans lequel le détenteur des droits commerciaux est en concurrence avec nous et nos partenaires de distribution. Nous souhaitons bonne chance aux nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media."

L'évocation d'une possible concurrence entre Liberty Media et NBC intervient dans le contexte d'une volonté de la part des actionnaires majoritaires de la discipline de mettre en place une diffusion sur Internet dans un futur proche, pour permettre d'offrir aux fans un service direct, similaire à ceux de Netflix ou encore Amazon dans le domaine du cinéma et des séries, qui ouvrirait alors droits à des contenus moyennant un abonnement.

Forcément, la mise en place de ce type de plateforme, en plus de représenter un défi technique, risque bien d'échauder les diffuseurs de la Formule 1 dans le monde qui paient aujourd'hui des sommes d'argent importantes pour s'assurer l'exclusivité des images des Grands Prix. Cela est d'autant plus sensible qu'une grande partie des revenus sur lesquels s'appuient le système de redistribution des primes pour les écuries est directement liée aux sommes versées par les télévisions.

Enfin, concernant NBC plus particulièrement, il faut rappeler que Greg Mattei, le PDG de Liberty Media, avait qualifié de "pet de popcorn" la somme d'argent payée par NBC – avoisinant selon Forbes les 3 millions de dollars (environ 2,5 millions d'euros) – pour la diffusion de la Formule 1 au pays de l'Oncle Sam.

Dans tous les cas, à partir de 2018, ESPN sera le diffuseur de toutes les courses aux États-Unis, après avoir signé un accord pluriannuel. Les 21 courses seront ainsi retransmises sur ESPN, ESPN2 ou encore ABC.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités