Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
22 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
29 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
50 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
56 jours

La F1 espère du public sur les GP à l'automne

partages
commentaires
La F1 espère du public sur les GP à l'automne
Par :
3 juin 2020 à 10:09

Après une période de huis clos inévitable pour lancer le championnat, la F1 espère réunir toutes les conditions nécessaires à un retour des spectateurs pour l'automne.

Si la Formule 1 a officialisé l'organisation de huit Grands Prix estivaux et européens pour lancer sa saison 2020, elle travaille encore sur de nombreux points. Pour ces huit premières manches post-crise du coronavirus, le huis clos sera la norme sur chacun des circuits visités. La règle entre dans le cadre d'un protocole sanitaire très strict et impératif pour que la reprise se concrétise. Néanmoins, l'espoir d'accueillir à nouveau du public existe pour la deuxième partie de la saison, dont les rendez-vous n'ont pas encore été annoncés. Ceux-ci se dérouleront en Asie, en Amérique puis au Moyen-Orient.

Lire aussi :

"Les fans sont incroyablement importants", insiste Chase Carey, PDG de la F1. "À bien des égards, nous courons pour les fans. Alors nous aimerions les voir sur ces Grands Prix. Mais nous avons conscience des exigences de sécurité et du fait que les risques existent encore, et nous devons prendre des mesures dans ce sens. Honnêtement, nous aimerions avoir les fans dès que nous penserons pouvoir le faire de manière sûre pour tout le monde, que ce soit le public ou les gens impliqués en F1. Nous avons discuté de l'objectif d'avoir du public lors des Grands Prix à l'automne. Il ne s'agit peut-être pas de revenir à des tribunes pleines à craquer, mais à des événements avec une capacité limitée pour le public. C'est un objectif que de pouvoir permettre le retour des fans. Mais c'est un objectif qui doit être réaliste, dans le sens où nous devons pouvoir le faire de manière sûre pour chacun." 

En attendant, c'est sans spectateurs et avec un paddock restreint à son strict minimum que la F1 s'apprête à lancer la compétition, avec d'abord deux Grands Prix sur le tracé autrichien du Red Bull Ring. Le mois de juillet a parfois été considéré comme précoce par certains, notamment en raison des restrictions gouvernementales dans certains pays, mais le timing est assumé par la F1.

"Il y a vraiment, me semble-t-il, un réel désir d'une grande partie du monde de revenir à la vie telle que nous l'avons connue", justifie Chase Carey. "Nous voulons le faire en toute sécurité, nous voulons le faire correctement. Nous ne sommes certainement pas les seuls, d'autres sports reprennent, d'autres sociétés s'ouvrent à nouveau. Je suis cela davantage comme un novice, mais des pays comme l'Italie semblent s'ouvrir avec certaines recommandations et restrictions. Une grande partie du monde va de l'avant."

Article suivant
Pas de GP annulé en cas de COVID-19 dans le paddock

Article précédent

Pas de GP annulé en cas de COVID-19 dans le paddock

Article suivant

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine