Esteban Ocon peut-il devenir le leader d'Alpine ?

Sergio Pérez, Daniel Ricciardo, Fernando Alonso… Esteban Ocon enchaîne les coéquipiers expérimentés depuis le début de sa carrière. Peut-il devenir le leader de l'écurie Alpine après le départ de l'Espagnol ?

Esteban Ocon peut-il devenir le leader d'Alpine ?

Si le chaos règne chez Alpine quant au line-up de pilotes 2023, avec le départ inopiné de Fernando Alonso et la promotion d'Oscar Piastri démentie par le principal intéressé, un facteur reste stable : le fait qu'Esteban Ocon, déjà sous contrat, sera bel et bien présent dans l'un des deux bolides bleus.

Jusqu'à présent, à l'exception de sa première demi-saison chez Manor aux côtés de Pascal Wehrlein, Ocon a toujours été associé à des pilotes nettement plus expérimentés : Sergio Pérez chez Force India, Daniel Ricciardo chez Renault, Fernando Alonso chez Alpine… La défection de l'Ibère pourrait bien faire d'Ocon le leader de l'écurie, surtout s'il retrouve un rookie tel que Piastri à ses côtés. Mais a-t-il les épaules et les facultés nécessaires pour assurer ce rôle ? Le directeur d'équipe Otmar Szafnauer ne l'affirme pas avec clarté, mais il se veut rassurant.

"Esteban est un très grand talent", a déclaré Szafnauer entre l'annonce du départ d'Alonso et la saga Piastri. "J'ai travaillé avec lui chez Force India, et c'était à l'époque où Sergio Pérez était son coéquipier ; il était aussi rapide que Sergio, et il se battait durement. Si vous vous rappelez cette époque, ils étaient toujours au même endroit sur la grille. Et parfois ils étaient aussi au même endroit en course !" Référence aux accrochages qu'ont parfois pu connaître les deux pilotes.

Esteban Ocon, Alpine F1 Team, Otmar Szafnauer, team principal, Alpine F1, Fernando Alonso, Alpine F1 Team

Otmar Szafnauer avec Esteban Ocon et Fernando Alonso

"Vous voyez ce dont Sergio est capable. Vous savez, c'est pareil avec Fernando, bien que Fernando ait les compétences et le talent pour tirer un tour de la voiture très rapidement. Il lui faut trois ou quatre tours pour être à 99,9%, et le 0,1% restant vient avec quelques tours supplémentaires, si vous voyez ce que je veux dire, tandis qu'Esteban prend un peu plus de temps pour tirer le maximum de la voiture. Mais en fin de compte, le samedi puis le dimanche, il est là. Il faut juste qu'il apprenne à y arriver un peu plus vite. Mais nous travaillons avec lui là-dessus."

"Après, est-ce qu'il pourra mener l'équipe ? Il est certain qu'il ne fait que s'améliorer. Il a une victoire à son actif. Pour quelque raison que ce soit – en partie de la chance et de la fiabilité – il a marqué de gros points pour nous cette année. Et il va apprendre davantage d'ici l'an prochain."

Ricciardo n'est pas exclu

Reste à savoir qui pourrait épauler Esteban Ocon si Oscar Piastri venait à finalement rejoindre une autre écurie telle que McLaren. Daniel Ricciardo pourrait-il effectuer le chemin inverse pour faire son retour à Enstone ?

"Nous n'en sommes pas encore à envisager l'absence d'Oscar", a ainsi répondu Szafnauer quelques heures avant l'officialisation de l'Australien par Alpine, puis le démenti de l'intéressé. "Mais c'est une bonne recommandation, et nous allons la prendre en considération. Beaucoup de pilotes ont appelé." L'Américain a ajouté : "Si l'on regarde Fernando par exemple, il va et vient [entre Enstone et d'autres écuries], et cela arrive à d'autres pilotes également. Et je ne pense pas du tout que ce soit un problème."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires
Alexander Albon reste chez Williams pour 2023
Article précédent

Alexander Albon reste chez Williams pour 2023

Article suivant

Pourquoi l'évolution Haas n'est pas qu'une simple copie de Ferrari

Pourquoi l'évolution Haas n'est pas qu'une simple copie de Ferrari