Et si Red Bull préparait un projet voile avec Newey?

La communication officielle de Red Bull au sujet d’Adrian Newey avait beau mettre en avant le fait que le génie du design demeure avec le Taureau Rouge sur un contrat « pluriannuel », l’information essentielle entourant l’avenir du Britannique...

La communication officielle de Red Bull au sujet d’Adrian Newey avait beau mettre en avant le fait que le génie du design demeure avec le Taureau Rouge sur un contrat « pluriannuel », l’information essentielle entourant l’avenir du Britannique reste avant tout que celui-ci ne s’impliquera plus que sur la conception de la monoplace de l’an prochain.

Ceci, avant de devenir consultant de luxe pour Red Bull Technology, une filiale de Red Bull Racing permettant au géant autrichien de séparer certains budgets de Recherche et Développement et de production, et de fournir ou de développer pour Red Bull comme Toro Rosso en qualité de sous-traitant paradoxalement « maison ».

Mais Red Bull Technology est aussi le vivier de nombreux autres projets, et il n’est pas rare que l’une ou l’autre des campagnes menées par le géant de la boisson ne soit stimulée par un effort des troupes œuvrant pour la société sœur, qui maitrise la fibre de carbone à la perfection. On peut par exemple penser qu’une aide a été proposée à Peugeot pour son retour sur le Dakar à compter de la prochaine édition, ou que de futures tentatives de records spectaculaires s’y préparent.

La question qui se pose maintenant est de savoir ce que Red Bull (entendez, la marque, et non l’équipe F1) a pu proposer à Newey pour empêcher celui-ci de mettre son génie au service d’un autre grand projet, tout en gardant sa motivation intacte. De son propre aveu, Newey se sent bridé par les règles en F1. La réponse tient sans doute en quelques mots : Red Bull a proposé un autre grand projet à l’Anglais !

La tactique de Red Bull dans le monde du sport est de créer l’évènement, l’actualité, les résultats et les athlètes aux yeux du grand public. L’identification des disciplines doit être immédiatement liée à la marque, qui ne dépense que très d’argent en communication directe pour des spots TV, ou des bandeaux publicitaires dans la presse traditionnelle. La marque préfère l’exposition visuelle directe pour ses exploits, et l’assimilation de ses héros à la marque. Et le crédo de la marque demeure bien entendu tout ce qui touche à l’extrême : sports mécaniques, moto, BMX, descente, mais aussi freestyle de toute sorte via les X-Games, le cross-country, le ski alpin, le deltajump, l’espace (!)…et tout ce qui se prête globalement à la glisse et au monde nautique…

Le monde nautique, dites-vous ? Un monde qui fascine Adrian Newey, qui n’a jamais caché son souhait de concevoir un trimaran de l’America’s Cup ou une « F1 des mers » capable de viser les records mondiaux en équipage ou en solitaire. L’exposition média de la voile est fascinante, et internationale. Les Américains l’adorent, les pays de l’Océanie et l’Europe suivent le sport de près. Les bateaux portent généralement le nom de leur sponsor titre ; les budgets sont ahurissants, et la technologie nécessaire pour développer un projet, immense. Red Bull Technology dispose de tout ceci. Red Bull Technology dispose de Newey. Et Red Bull sponsorisait ces dernières années l'équipage du trimaran de l’équipe américaine de l’America’s Cup, Team Oracle (auparavant connu sous le nom de BMW Oracle Racing), tout en soutenant les projets néo-zélandais et italien...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Newey
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités