Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
42 jours
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - L’évolution des ailerons arrière en 2019

partages
commentaires
Technique - L’évolution des ailerons arrière en 2019
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
29 août 2019 à 17:00

La règlementation technique 2019 a non seulement modifié le look des ailerons avant, mais aussi celui des ailerons arrière. Giorgio Piola et ses illustrations nous montrent les modifications apportées au fil des Grands Prix.

Lire aussi :

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

Aileron arrière de la Renault R.S.19

Aileron arrière de la Renault R.S.19
1/8

Photo de: Giorgio Piola

Renault F1 Team a commencé la saison avec ses R.S.19 munies d’un aileron arrière doté de trois arêtes verticales de facture conventionnelle sur la zone de transition. Toutefois, les ingénieurs ont innové en ajoutant des ailettes courbées vers le haut à partir de la carrosserie qui enjambe les deux surfaces verticales.

Aileron arrière de la Mercedes AMG F1 W10

Aileron arrière de la Mercedes AMG F1 W10
2/8

Photo de: Giorgio Piola

L’aileron arrière de la Mercedes W10 est assez complexe et comporte aussi trois arêtes verticales sur la zone de transition. L’aileron utilise aussi trois petites arêtes montantes sur la partie supérieure du quart arrière de la dérive pour disperser la pression et rediriger les flux d’air.

L'aileron arrière de la Toro Rosso STR14

L'aileron arrière de la Toro Rosso STR14
3/8

Photo de: Giorgio Piola

Le règlement 2019 interdit la présence de persiennes ouvertes à l’avant des dérives, ce qui induit un peu plus de traînée. Pour y remédier, Toro Rosso a innové en donnant cette forme incurvée à la partie supérieure avant de la dérive.

L'aileron arrière de l'Alfa Romeo Racing C38

L'aileron arrière de l'Alfa Romeo Racing C38
4/8

Photo de: Giorgio Piola

L’écurie italienne Alfa Romeo a vite compris ce que Toro Rosso avait fait, et a aussi modifié la partie supérieure avant de ses dérives latérales.

Activateur de DRS de la Renault F1 Team R.S.19 au Canada

Activateur de DRS de la Renault F1 Team R.S.19 au Canada
5/8

Photo de: Giorgio Piola

Renault a également apporté des modifications à son aileron arrière pour le Grand Prix de France, séparant les arêtes du corps principal de la dérive et en augmentant leur nombre. Renault a imité Mercedes en ajoutant des ailettes courbées destinées à souffler les flux d’air vers le haut.

Dérive de l'aileron arrière de la Ferrari SF90

Dérive de l'aileron arrière de la Ferrari SF90
6/8

Photo de: Giorgio Piola

La dérive de l’aileron arrière de la Ferrari SF90 diffère des autres avec cette série de sept arêtes verticales relativement courtes et de forme presque identique. Ferrari a aussi ajouté trois ailettes montantes.

L'aileron arrière de la Mercedes AMG F1 W10

L'aileron arrière de la Mercedes AMG F1 W10
7/8

Photo de: Giorgio Piola

Mercedes a introduit un nouveau kit aérodynamique sur ses W10 lors du Grand Prix d’Allemagne. Parmi les modifications apportées, on note ces dérives d’aileron arrière. La partie arrière supérieure possède une découpe en dents de scie, tandis qu'une autre rangée d’ailettes montantes a été placée devant la rangée préexistante. Ces changements, ainsi qu'un remodelage de toute la surface de l'aileron, contribuent grandement à améliorer l'efficacité générale de l'aileron. Ces modifications sont probablement étudiées par les autres écuries.

L'aileron arrière de la Haas F1 Team VF-19

L'aileron arrière de la Haas F1 Team VF-19
8/8

Photo de: Giorgio Piola

La zone de transition a été intensément étudiée par les ingénieurs de toutes les écuries et la forme des arêtes a été développée afin de mieux faire travailler l’aileron arrière. Toutefois, l’écurie américaine Haas F1 Team a innové avec cette solution intéressante qui troque les arêtes habituelles par ces échancrures courbées en forme de ‘S’.

Article suivant
Que fait Esteban Ocon en tant que pilote de réserve Mercedes ?

Article précédent

Que fait Esteban Ocon en tant que pilote de réserve Mercedes ?

Article suivant

Vasseur : Sauber a le même ADN qu'ART Grand Prix

Vasseur : Sauber a le même ADN qu'ART Grand Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Giorgio Piola