Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Exclusif, Gené : "Chez Ferrari, il n'y a pas de premier pilote"

partages
commentaires
Exclusif, Gené : "Chez Ferrari, il n'y a pas de premier pilote"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
Traduit par: Emmanuel Rolland, Motorsport.com Switzerland
6 sept. 2019 à 07:15

Pendant le week-end du Grand Prix de Monza, Motorsport.com a rencontré le pilote de test de chez Ferrari pour lui poser des questions sur la paire Vettel-Leclerc.

Mattia Binotto,Chief Technical Officer, Ferrari
Fernando Alonso, McLaren talks with Federica Masolin, Sky Italia Presenter, Davide Valsecchi, Sky Italia, Marc Gene, Ferrari and Jacques Villeneuve, Sky Italia
Marc Gene, Ferrari, signs autographs for fans
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, precede Charles Leclerc, Sauber C37
Marc Gene, Ferrari e Jacques Villeneuve, Sky Italia
Federica Masolin, presentatrice Sky Italia e Marc Gene, Ferrari
Marc Gene, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, precede Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, e Charles Leclerc, Sauber C37, and Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Charles Leclerc, Ferrari
Charles Leclerc, Ferrari SF71H
Charles Leclerc, Ferrari SF71H
Charles Leclerc, Ferrari, parla con i media

Après le magnifique succès de Charles Leclerc à Spa, le rôle de Sebastian Vettel dans Ferrari a été largement médiatisé. Beaucoup se sont demandé, en fait, si à ce stade, l'Allemand sera forcé de s'effacer devant son coéquipier plus jeune et de lui laisser de fait le rôle de premier pilote à Maranello, qu'il occupait ces dernières années en vertu de ses succès avec Red Bull et surtout les quatre titres remportés avec la structure autrichienne.

Motorsport.com a essayé d'en savoir plus grâce à Marc Gene, qui a été testeur des rouges et commentateur pour Sky pendant des années. L'Espagnol a confirmé l'excellente relation entre les deux pilotes et le climat détendu qui règne à Maranello.

Lire aussi:

La victoire de Leclerc pourrait-elle changer les relations internes de l'équipe ?

Non, rien ne change, on travaille de la même façon. Je n'ai pas senti de changement.

De l'extérieur, on a le sentiment qu'il y a une bonne relation entre les deux, pouvez-vous le confirmer ?

Oui, il y a une très bonne relation. Ils se respectent beaucoup, ils travaillent ensemble, ils constituent un très bon duo.

Podio: il vincitore della gara Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, il secondo classificato Sebastian Vettel, Ferrari, il terzo classificato Kimi Raikkonen, Ferrari

Podio: il vincitore della gara Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, il secondo classificato Sebastian Vettel, Ferrari, il terzo classificato Kimi Raikkonen, Ferrari

Photo by: Steve Etherington / LAT Images

Il semble même y avoir plus de complicité qu'avec Kimi.

Même entre Seb et Kimi, il y avait une bonne relation. Ils se connaissaient bien, ils n'ont jamais eu de problèmes entre eux car je pense qu'il n'y aura jamais de problèmes entre Seb et Charles.

Vettel est-il toujours le premier pilote chez Ferrari ?

Je ne pense pas qu'il y ait un premier pilote chez Ferrari. Aujourd'hui, nous leur donnons le même matériel, les mêmes opportunités. Je dirais que nous avons deux premiers pilotes. En ce moment, compte tenu aussi de la façon dont Charles travaille, je ne perçois pas qu'il y ait un premier et un second pilote.

Comment vous préparez-vous à affronter Mercedes ? Surtout Hamilton ?

Comme nous l'avons fait à Spa. Nous devons être parfaits en tout. Nous devons les battre en équipe : des arrêts au stand parfaits, une stratégie parfaite, et aussi de l'entraide entre les pilotes s'il y a un besoin et de bons réglages. Ce n'est que si nous sommes parfaits que nous pourrons les battre.

Peut-on dire que le succès de Spa a fait honneur à Vettel ?

Même les arrêts aux stands étaient très importants. Il a certainement eu une contribution importante, mais si tout n'avait pas été parfait, nous ne les aurions pas battus et on l'a vu en Belgique.

Charles Leclerc, Ferrari, Mattia Binotto, e Sebastian Vettel, Ferrari

Charles Leclerc, Ferrari, Mattia Binotto, e Sebastian Vettel, Ferrari

Photo by: Ferrari

Article suivant
En dépit de l'échec Gasly, Red Bull défend sa filière

Article précédent

En dépit de l'échec Gasly, Red Bull défend sa filière

Article suivant

Ricciardo gêné par la réaction du public suite au crash d'Hamilton

Ricciardo gêné par la réaction du public suite au crash d'Hamilton
Charger les commentaires