Exclusif - Imola en négociation pour sauver le Grand Prix d'Italie

Le Circuit d'Imola a entamé des discussions avec Bernie Ecclestone afin de sauver le Grand Prix d'Italie, dans le cas où les négociations en cours avec Monza viendraient à échouer.

Le maire de la ville d'Imola, Daniele Manca, a rencontré le Grand Argentier de la F1 ce lundi à Londres. Au coeur du dialogue : la possibilité d'un retour d'Imola au calendrier de la Formule 1.

La dernière course de F1 à Imola s'est déroulée en 2006 à l'occasion du Grand Prix de Saint-Marin, avant que le circuit n'entame d'importantes modifications l'année suivante.

Monza en plein doute

Le mois dernier à Monaco, Bernie Ecclestone avait rencontré les responsables du circuit de Monza pour tenter de trouver un accord, mais il est apparu clairement que les négociations n'iraient pas plus loin tant que les investisseurs ne disposeraient pas des fonds nécessaires à l'accueil du Grand Prix pour l'avenir.

Ecclestone souhaite que Monza s'aligne sur les montants payés ailleurs en Europe, alors que l'actuel contrat liant le circuit et la FOM arrivera à son terme l'an prochain. Si les fans critiquent vivement la perspective de la perte du Grand Prix d'Italie, les propriétaires d'Imola veulent tenter de proposer une solution afin que le pays conserve une course de F1.

Imola est prêt

Daniele Manca, qui a donc rencontré Ecclestone aujourd'hui, déclare à Motorsport.com : "Nous désirions expliquer à Monsieur Ecclestone que nous sommes prêts à accueillir à nouveau la F1, car nous voulons que le Grand Prix d'Italie subsiste."

"Nous lui avons donc présenté notre projet de relance, en lui décrivant nos investissements ainsi que ce que nous comptons faire dans les années à venir avec notre infrastructure."

Un accord est possible

Si Imola n'a pas été en mesure d'attirer la F1 en ces lieux durant les dernières années, Manca affirme que Ecclestone se montre ouvert à l'idée d'un retour en 2017.

"Bernie nous a dit qu'il n'avait jamais voulu quitter Imola. Il doit d'ailleurs se rappeler qu'Enzo Ferrari lui avait demandé d'organiser un Grand Prix sur notre circuit."

"Bien sûr, il y a des questions à régler, notamment le facteur économique. Mais il a accepté d'analyser la situation et nous attendons de savoir quand nous pourrions retrouver la F1 sur notre circuit. L'objectif, c'est clairement 2017."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags ecclestone, grand prix d'italie, imola, monza