Exclusif - La FIA dévoile les nouvelles règles pour les procédures de départ

Motorsport.com est en mesure de révéler que les équipes de F1 ont été informées des nouvelles procédures de départ qui seront mises en place à partir du Grand Prix de Belgique, à la fin du mois d'août. 

Parmi les restrictions des aides au pilotage en F1, la FIA va imposer des limites strictes concernant les systèmes de départ afin de s’assurer que les pilotes auront davantage d’influence au moment de décoller de la grille. 

La FIA a écrit aux équipes pour éclaircir l’article 20.1 du Règlement Sportif, qui stipule que "le pilote doit piloter la voiture seul et sans aide". Dans une note adressée aux équipes, dont une copie a pu être consultée par Motorsport.com, le directeur de course Charlie Whiting a indiqué que cette règle sera appliquée plus rigoureusement avec "l’objectif de faire en sorte que les pilotes soient les seuls responsables de la préparation de leurs départs"

Nouvelle directive technique

La directive technique TD/017-15, intitulée "Simulation de départ et procédures de départ", révèle que la FIA abordera la question de la recherche du point d’embrayage à la fois d’un point de vue technique, et via les restrictions attendues sur les communications radio. 

Désormais, le point d’embrayage ne pourra plus être changé à partir du moment où les voitures quittent le garage pour la première fois après l’ouverture de la pitlane avant la course. De plus, la FIA veut limiter la capacité des équipes à aider les pilotes à trouver le point d’embrayage. 

A partir de Spa, le système électronique pour aider à  trouver le point d’embrayage devra être désactivé en étant positionné clairement sur l’option correspondante. 

Restriction des communications radio

La FIA a également clarifié les premières indications concernant les restrictions radio qui seront introduites afin d’empêcher les pilotes d'être "coachés" depuis le muret des stands. 

La directive technique ajoute que toutes les communications du stand vers la voiture durant les tours de reconnaissance ou de formation seront limitées à des informations sécuritaires ou sportives : en d’autres mots, il ne pourra y avoir aucune discussion concernant les procédures de départ. 

Charlie Whiting clarifie que la seule information tolérée se basera sur la sécurité, comme un problème critique sur la voiture, une alerte pour une crevaison ou des dégâts, ou une indication d’un problème sur la voiture d’un concurrent. 

De plus, il sera permis de donner une instruction pour entrer dans la pilante afin de régler un problème ou d’abandonner, d’indiquer les informations relatives aux commissaires (drapeau jaune, drapeau rouge, abandon de la procédure de départ ou autres instructions de ce type), relatives à l’état de la piste en cas d’humidité, de présence d’huile ou de débris dans certains virages, ou relatives au besoin d’inverser les positions avec d’autres pilotes, notamment si l’un d’entre eux a pris du retard au départ depuis la grille. 

La FIA précise que si un message qui sort de ce cadre est communiqué au pilote, l’article 20.1 sera rompu et cela engendrera une pénalité. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags assistance, départs, fia