La F1 envisage de ne plus rouler le vendredi

Ross Brawn a déclaré que la nouvelle direction de la Formule 1 envisageait l'idée d'abandonner les essais libres du vendredi afin de pouvoir intégrer plus de courses au calendrier.

La F1 envisage de ne plus rouler le vendredi
Ross Brawn, directeur de la compétition du Formula One Group
Ross Brawn, directeur de la compétition du Formula One Group, sur scène dans la Fanzone
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS17
Du frêt DHL
Du frêt DHL
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
La foule dans les tribunes
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Lance Stroll, Williams FW40

Présent à Austin, le manager sportif de la F1 a évoqué l'avenir de la discipline et notamment l'objectif d'un calendrier de 25 courses par saison évoqué très tôt par Liberty Media, les nouveaux actionnaires majoritaires de la discipline.

Brawn a même suggéré que, parmi les options pour rendre cela possible, l'abandon du roulage le vendredi, afin d'alléger les contraintes logistiques pesant sur les équipes, était à l'étude. Malgré tout, il a également reconnu que l'idée d'un week-end de deux jours allait forcément à l'encontre des efforts faits par les organisateurs pour essayer de faire la promotion des épreuves.

Une approche ouverte sera en tout cas employée pour se pencher sur la question du format, selon l'ancien directeur de Honda et Mercedes : "Je pense que sur le nombre de courses, la qualité est vitale. Il ne sert à rien d'avoir plus de courses sauf s'il s'agit de courses de qualité, donc le lieu, le type de circuit, la capacité d'avoir une super course, c'est vital."

"Plus nous ajoutons de courses, plus les équipes ont des problèmes logistiques, évidemment. Une des choses que nous faisons est de s'intéresser au format d'un week-end de course, pour voir s'il faut changer cela afin de faciliter pour elles, sur le plan logistique, le fait de faire plus de courses. Donc nous sommes très ouverts sur la façon d'avancer."

Dans le même temps, Brawn ne souhaite pas toucher au format du dimanche : "Je pense que le noyau de la course est pour moi, personnellement, très important, nous ne cherchons pas à modifier le cœur de l'événement. Mais, une question ouverte : a-t-on besoin du roulage du vendredi ?"

"Parce que si nous n'avions pas le roulage du vendredi, nous pourrions faire plus de courses, car en termes de logistique, c'est mieux pour les équipes. Mais le roulage du vendredi est important pour les promoteurs et les diffuseurs. Comment trouver la bonne solution ?"

"Donc nous regardons tous ces éléments pour trouver le meilleur moyen d'avancer. La qualité est vitale avec les courses, nous ne devons pas juste ajouter des courses parce que nous voulons augmenter les chiffres, car ce n'est pas viable. Nous avons eu des courses, par le passé, qui sont arrivées, la qualité n'était pas au rendez-vous, et elles ont disparu, et ce n'est pas très bon pour notre business."

Aider les promoteurs 

Ross Brawn a aussi indiqué qu'aider les organisateurs des courses était une priorité de premier plan pour Liberty Media, remettant en cause l'approche précédente de Bernie Ecclestone sans le nommer. "Une des choses dont je suis fier cette année est le changement dans la relation avec les promoteurs, avec les circuits."

"Nous sommes une organisation qui veut désormais dire 'oui' quand un promoteur a besoin de quelque chose. Ici [à Austin], nous avons reculé les qualifications de deux heures, à 16h [heure locale], et Bobby Epstein [le directeur du Circuit des Amériques] m'a dit ce matin qu'il y avait eu 20'000 spectateurs de plus pour les qualifications qu'auparavant."

"Nous sommes très réceptifs à la façon dont les promoteurs travaillent, et je vous assure que ce n'était pas le cas par le passé. Et il y a une attitude complètement différente dans la manière de travailler ensemble. Et je le vois. Ces gars [Liberty Media] n'ont jamais vu ce qui s'est passé auparavant. C'est mon cas. Et je vous promets que c'est un autre monde."

partages
commentaires
Button a refusé un volant Toro Rosso pour rouler avec Brawn GP

Article précédent

Button a refusé un volant Toro Rosso pour rouler avec Brawn GP

Article suivant

Ferrari recrute un huitième pilote dans son académie

Ferrari recrute un huitième pilote dans son académie
Charger les commentaires