La F1 dévoile les six circuits des courses sprint 2023

Les six circuits retenus pour accueillir le format sprint des Grands Prix 2023 ont été annoncés ce mercredi par la Formule 1.

La F1 dévoile les six circuits des courses sprint 2023

Après deux premières saisons avec trois courses sprint chacune, la Formule 1 va passer à la vitesse supérieur dans le cadre du calendrier 2023 avec au total six sprints, donc six week-ends de Grand Prix organisés selon ce format. Comme Motorsport.com vous le révélait dès le GP d'Abu Dhabi qui clôturait la campagne 2022, les dirigeants de la discipline avaient une idée plutôt claire des six circuits qui seraient sélectionnés pour ces épreuves, même s'il restait à confirmer tout cela.

Voici désormais la liste des tracés officiellement retenus telle qu'annoncée par la F1 ce mercredi matin, une liste conforme en tout point à ce que nous vous révélions en novembre :

Circuit Épreuve
Bakou Azerbaijan GP d'Azerbaïdjan (28-30 avril)
Spielberg Austria GP d'Autriche (30 juin-2 juillet)
Spa-Francorchamps Belgium GP de Belgique (28-30 juillet)
Losail Qatar GP du Qatar (6-8 octobre)
Austin United States GP des États-Unis (20-22 octobre)
Interlagos Brazil GP de São Paulo (3-5 novembre)

Pour Bakou, Spa, Losail et Austin, il s'agira d'une première ; le tracé qatari, habitué du MotoGP, fera d'ailleurs son retour en F1 deux ans après le premier GP du Qatar, la pause de 2022 étant liée aux contraintes d'organisation de la Coupe du monde de football, en ce moment même. En revanche, Spielberg a été la théâtre d'un premier sprint cette saison. Quant à Interlagos, le tracé pauliste est au programme des sprints depuis 2021, et a figuré parmi les épreuves les plus spectaculaires sous ce format.

La saison 2022 aurait déjà dû voir l'organisation de six sprints, toutefois ce projet avait été tué dans l'œuf durant l'intersaison par une fronde des grosses écuries autour de la question de la prise en compte budgétaire de l'impact potentiel de six courses supplémentaires dans une saison en comptant déjà 23 (avant l'annulation du GP de Russie). Pour sauver le format, un compromis avait alors été trouvé autour de trois sprints, comme en 2021, organisés cette fois à Imola, Spielberg et Interlagos.

En 2023, outre la question du spectacle, les sprints serviront aussi de laboratoire puisque le DRS devrait y être autorisé un tour plus tôt (donc dès le deuxième tour) afin de tester la viabilité d'une telle mesure pour éventuellement la généraliser à l'ensemble des courses en 2024.

La modification du format et de la place des sprints fait partie des réflexions menées par les instances, avec notamment comme option évoquée d'en faire une épreuve à part entière et non plus une "simple" manche qualificative rapportant des points. Toutefois, pour 2023, le format ayant cours depuis cette année restera inchangé avec une pole attribuée à la suite des qualifications du vendredi, huit points pour le vainqueur du sprint le samedi et un classement final déterminant la grille de la course du dimanche.

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Vettel : Face à Ricciardo, "j'ai appris à canaliser ma colère"

McLaren : Sans nouvelle soufflerie, difficile de faire mieux que 5e