F1, FIA et Mercedes condamnent les attaques racistes envers Hamilton

Les responsables de la Formule 1, de la FIA et de l'écurie Mercedes ont vivement condamné les attaques racistes subies par Lewis Hamilton suite au Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 de F1.

F1, FIA et Mercedes condamnent les attaques racistes envers Hamilton

Impliqué dans l'accrochage avec Max Verstappen qui a entraîné la violente sortie de piste du Néerlandais lors du premier tour du GP de Grande-Bretagne 2021 de F1, Lewis Hamilton a pu continuer la course tout en étant jugé responsable principal de la collision entre les deux pilotes et pénalisé de 10 secondes. Une sanction qui ne l'a finalement pas empêché de l'emporter en dépassant Charles Leclerc dans l'antépénultième tour de l'épreuve.

L'incident entre les deux rivaux pour le titre mondial a été suivi par des réactions fortes des dirigeants de Red Bull puis de Verstappen lui-même remettant tour à tour en cause le comportement en piste du septuple Champion du monde et les agissements hors piste du pilote et de son écurie Mercedes. Helmut Marko a même été jusqu'à suggérer que Hamilton devait être suspendu.

Lire aussi :

Dans ce contexte tendu et électrique, tout au long de l'après-midi et de la soirée, des posts en lien avec Hamilton ont été submergés de commentaires racistes, à l'image de ceux utilisant abondamment l'émoji représentant un singe. Une situation qui a été pointée du doigt et vivement condamnée par la F1, la FIA et l'équipe Mercedes dans un communiqué conjoint publié ce lundi matin.

"Pendant et après le Grand Prix de Grande-Bretagne d'hier, Lewis Hamilton a été victime de multiples cas d'abus racistes sur les réseaux sociaux suite à une collision en course", peut-on ainsi lire.

"La Formule 1, la FIA et Mercedes-AMG Petronas F1 Team condamnent ce comportement dans les termes les plus forts possibles. Ces personnes n'ont pas leur place dans notre sport et nous demandons instamment que les coupables soient tenus responsables de leurs actes."

"La Formule 1, la FIA, les pilotes et les équipes travaillent à la construction d'un sport plus diversifié et inclusif, et de tels cas inacceptables d'abus en ligne doivent être soulignés et éliminés."

Il est à signaler que plusieurs écuries, dont Red Bull, ont par la suite rejoint le mouvement. L'écurie autrichienne a ainsi publié un message sur les réseaux sociaux : "Bien que nous soyons de féroces rivaux sur la piste, nous sommes tous unis contre le racisme. Nous condamnons les attaques racistes quelles qu'elles soient envers notre équipe, nos concurrents et nos fans."

"En tant qu'équipe, nous sommes dégoûtés et attristés d'être témoins des abus racistes que Lewis a subi hier sur les réseaux sociaux après la collision avec Max. Il n'y a jamais d'excuses pour cela, il n'y a assurément aucune place pour cela dans notre sport et les coupables doivent en être tenus responsables."

Hamilton lui-même avait récemment qualifié de "dégoûtants" les propos racistes similaires qui avaient été tenus à l'encontre des joueurs de football anglais après leur défaite en finale de l'Euro 2020.

"Les insultes racistes proférées sur les réseaux sociaux à l'encontre de nos joueurs après le match d'hier sont inacceptables", a posté Hamilton. "Il faut mettre un terme à ce genre d'ignorance. La tolérance et le respect des joueurs de couleur ne devraient pas être conditionnels. Notre humanité ne devrait pas être conditionnelle."

partages
commentaires

Related video

Ricciardo : Hamilton "y est allé trop fort" sur Verstappen

Article précédent

Ricciardo : Hamilton "y est allé trop fort" sur Verstappen

Article suivant

Masi : Les pénalités ne reflètent pas les conséquences des incidents

Masi : Les pénalités ne reflètent pas les conséquences des incidents
Charger les commentaires