Formule 1
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
C
GP de Belgique
29 août
-
01 sept.
05 sept.
-
08 sept.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Singapour
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
26 jours
C
GP de Russie
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
33 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
46 jours
C
GP du Mexique
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
61 jours
C
GP des États-Unis
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
68 jours
C
GP du Brésil
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
82 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
96 jours

La F1 enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires

partages
commentaires
La F1 enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires
Par :
9 août 2019 à 07:01

Le Formula One Group a connu une hausse modeste de ses revenus lors du second trimestre 2019 par rapport à 2018.

Les résultats globaux de Liberty Media Group ont été annoncés ce jeudi, et les revenus de la F1 ont connue une augmentation, passant de 585 à 620 millions de dollars (de 523 à 554 millions d'euros, au taux de change actuel) pour la période d'avril à juin entre 2018 et 2019. Dans le même temps, le bénéfice d'exploitation est passé de 14 à 26 millions de dollars (de 12,5 à 23 millions d'euros).

Les dix écuries ont connu une hausse de leurs paiements combinés, qui sont passés de 307 à 335 millions de dollars, ce nombre étant directement lié à la hausse globale du chiffre d'affaires. Cette hausse des revenus a eu lieu en dépit du fait que le GP de Bahreïn, qui paie l'un des droits d'entrée les plus importants, se soit tenu au premier trimestre.

Lire aussi :

Sept courses se sont déroulées au second trimestre en 2018 comme en 2019, mais c'est l'Autriche qui a pris la place de Bahreïn cette année en entrant de justesse dans la période concernée (30 juin). La manche du Red Bull Ring est bien moins lucrative pour la Formule 1 et attire bien moins de VIP au sein du Paddock Club que l'événement de Sakhir.

"Les revenus liés à la promotion des courses ont baissé en raison des droits d'entrée différents associés à des courses spécifiques qui se sont tenues lors du second trimestre 2019 par rapport à 2018, partiellement contrebalancés par les hausses tarifaires des contrats sous-jacents", explique notamment Liberty Media.

"Les revenus de diffusion ont augmenté avant tout en raison des hausses tarifaires contractuelles. Les revenus de la publicité et du sponsoring sont en hausse en raison des nouveaux accords de sponsoring conclus à partir de la seconde moitié de 2018. Les autres revenus de la F1 ont baissé dans le second trimestre principalement en raison du mélange des courses, qui a entraîné une baisse des revenus de la production TV et du Paddock Club."

Article suivant
Le GP de Mexico assuré "au moins jusqu'en 2022"

Article précédent

Le GP de Mexico assuré "au moins jusqu'en 2022"

Article suivant

Pneus - Mercedes joue la sécurité pour le GP de Belgique

Pneus - Mercedes joue la sécurité pour le GP de Belgique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard