La F1 travaille sur des micros pour amplifier le son des moteurs

La Formule 1 travaille actuellement sur un microphone qui pourrait être attaché aux échappements des monoplaces afin de les rendre plus bruyantes pour les téléspectateurs.

Depuis 2014, une critique récurrente de l'actuelle génération de blocs turbo hybrides se focalise sur le bruit que font ces moteurs, jugé faible et peu excitant en comparaison des V10 ou V8 qui avaient encore cours en discipline reine dans les années 2000 et au début des années 2010.

Des tentatives ont été faites, devant ce constat, pour augmenter artificiellement le volume des unités de puissance mais sans grand succès.

Liberty Media, qui a pris l'an passé le contrôle de la Formule 1, souhaite pouvoir améliorer les choses et notamment auprès des téléspectateurs. Sean Bratches, le responsable commercial de la FOM, a ainsi expliqué, pour Reuters : "Une des choses que nous voulons amplifier plus avant, ce sont les sons de la discipline, parce qu'ils sont viscéralement touchants pour les fans et d'une importance critique dans toutes les recherches que nous faisons."

Des recherches qui impliquent notamment David Hill, un producteur australien avec une réputation très solide dans le milieu du sport à la télévision et en matière d'innovation pour la diffusion, qui connaît très bien Chase Carey, le directeur général du Formula One Group, pour avoir travaillé avec lui au sein du réseau Fox.

"[Hill] travaille avec une entreprise allemande pour développer un microphone en céramique que nous pourrions en fait coller au tuyau d'échappement pour avoir la vraie amplification du son pour les fans", poursuit Bratches.

Liberty Media essaie, depuis le début de la saison 2017, de révolutionner sans les bousculer les habitudes de diffusion de la discipline reine, en jouant notamment sur le placement ou les angles des caméras pour favoriser l'impression de vitesse, tout en mettant moins l'accent, comme le faisait Bernie Ecclestone, sur la mise en valeur des publicités installées sur les circuits.

La question du bruit produit par les moteurs est un des éléments centraux de la réflexion en cours sur l'avenir de la Formule 1 à partir de 2021, au moment où entrera en vigueur un nouveau règlement moteur qui prendra la suite de l'actuel.

Cette exigence, inscrite dans le cahier des charges, devrait se heurter à la nécessité, pour la FIA et la plupart des constructeurs impliqués de près ou de loin, de ne pas revenir en arrière concernant la technologie qui sera employée.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags bruit, david hill, fom, liberty media, moteur, sean bratches, son