La F1 va perdre son directeur technique

Selon les informations de Motorsport.com, le directeur technique de la Formule 1, Pat Symonds, va quitter son poste après sept ans dans ce rôle.

Pat Symonds, Sky TV

Pat Symonds fait partie de la structure de la F1 depuis 2017, où il a travaillé au sein d'une équipe qui a façonné la réglementation technique des Grands Prix afin de tenter d'améliorer le spectacle des courses. En plus d'avoir contribué à la définition des règles pour la nouvelle ère de l'effet de sol débutée en 2022, il a également été impliqué dans la création des toutes nouvelles voitures qui arriveront en 2026.

Mais alors que la partie "châssis" de ces futures règles doit être publiée au début du mois prochain, il est entendu que Symonds a décidé il y a quelque temps de mettre un terme à son mandat au sein de la F1. Bien qu'il n'y ait pas eu d'annonce officielle, il est entendu que le personnel de la F1 a été informé de ce développement lundi. Symonds a démarré un préavis avec effet immédiat.

Il était attendu depuis longtemps que la finalisation du règlement 2026 serait le moment idéal pour que Symonds mette un terme à son implication avec la F1. Des discussions étaient d'ailleurs en cours depuis un certain temps au sujet de son départ.

On ne sait pas exactement ce que Symonds prévoit de faire par la suite mais, à l'approche de son 71e anniversaire, il se pourrait qu'il estime que c'est le moment idéal pour se retirer totalement. Il y a quelques années, une fois les règles 2022 établies, le technicien britannique avait brièvement envisagé de prendre sa retraite avant de décider de poursuivre sa mission jusqu'à la prochaine ère réglementaire. Cependant, le fait qu'il soit en préavis suggère également qu'il n'envisage peut-être pas de quitter la F1 et qu'il a l'intention d'aller voir ailleurs.

Symonds a une longue carrière en Grand Prix derrière lui, après avoir débuté chez Toleman, devenu par la suite Benetton. Il a joué un rôle important dans les titres remportés par cette dernière équipe au milieu des années 1990 avec Michael Schumacher. Après avoir quitté Renault à la suite du scandale du Grand Prix de Singapour 2008, il a travaillé pour Virgin et Williams avant de rejoindre la F1.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Ferrari devrait garder son bonus financier dans les Accords Concorde
Article suivant Horner : Verstappen est une "machine de course"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse