Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
42 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
49 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
63 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
77 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
91 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
98 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
112 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
126 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
133 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
154 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
168 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
182 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
210 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
231 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
238 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
252 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
266 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
287 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
301 jours

La F1 pourrait reporter le nouveau réglement moteur

partages
commentaires
La F1 pourrait reporter le nouveau réglement moteur
Par :
23 août 2018 à 12:20

Les dirigeants de la Formule 1 n'excluent pas d'opter pour un report du nouveau règlement moteur, initialement prévu pour la saison 2021, afin d'attirer de nouveaux constructeurs.

Liberty Media et les motoristes travaillent depuis plusieurs mois sur une nouvelle réglementation moteur qui doit voir le jour en 2021. Les objectifs fixés sont de disposer de blocs plus bruyants, moins chers et techniquement moins complexes afin d'attirer de nouvelles marques. Porsche, Aston Martin et Cosworth évaluent tous la possibilité de s'engager en F1.

Cependant, le temps nécessaire à l'élaboration spécifique du nouveau règlement, ainsi que la volonté farouche des motoristes actuels de conserver le MGU-H, ont mené à une perte d'intérêt des potentiels nouveaux arrivants. C'est ce qui pourrait pousser la F1 à reporter l'introduction d'une nouvelle réglementation.

"Nous voulons créer un ensemble de règles techniques pour le moteur qui soient attractives pour les nouveaux motoristes tout en consolidant la position de nos motoristes existants", explique Ross Brawn, directeur sportif de la Formule 1. "Je crois que nous devons réfléchir à notre timing pour cela, savoir si 2021 est le bon moment pour le faire, ou si c'est mieux de garder ça bien au chaud jusqu'à ce que nous soyons certains qu'un changement de réglementation majeur apportera du sang neuf à la discipline."

Lire aussi :

S'il est envisageable que le changement de réglementation technique soit mis de côté temporairement, des modifications sur le plan sportif devraient toutefois être envisagées afin de resserrer davantage les performances du peloton.

"J'ai le sentiment que nous pouvons encore faire beaucoup au niveau des moteurs en ce qui concerne le règlement sportif, comme limiter le temps au banc d'essais, le nombre d'évolutions pendant la saison, travailler la cohérence des spécifications avec les équipes clientes, etc.", insiste Ross Brawn. "Pour le moteur, nous devons décider si c'est le moment pour faire une révolution ou une évolution."

Les autres chantiers avancent

Ross Brawn, directeur de la compétition du Formula One Group, et Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group

Ross Brawn, directeur de la compétition du Formula One Group, et Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

Si un premier pas de côté semble proche en ce qui concerne la motorisation, les propriétaires de la F1 entendent garder le cap pour tous les autres changements majeurs prévus à l'horizon 2021, notamment au niveau du châssis, mais également en matière de budgets plafonnés. Sur ce dernier point, des premières mesures légères devraient même entrer en vigueur dès l'an prochain.

"La bonne nouvelle, c'est qu'avec la FIA et en consultation avec les équipes, nous progressons bien au sujet des initiatives économiques", révèle Ross Brawn. "Le travail sur un mécanisme de coûts plafonnés avance bien. Pour le moment, nous cherchons à l'introduire sous une forme souple, avec des tests en 2019 et 2020, avant que ça devienne réglementé en 2021. Je dirais qu'à moins de discussions de dernière minute, c'est à peu près finalisé désormais."

Autre piste d'actualité et régulièrement évoquée ces derniers mois pour maîtriser les coûts, le recours à des pièces standards est également toujours envisagé.

"Pourquoi est-ce que nous n'avons pas tous la même transmission, ne serait-ce que les pièces qui sont au cœur, les mêmes arbres, les mêmes différentiels ?", interroge Ross Brawn. "Ça pourrait avoir une incidence économique assez significative. Et l'effet sur la perception de la compétition serait négligeable."

"Pour un gain marginal, les coûts individuels mis en place par chaque équipe sont significatifs. Si vous développez votre propre transmission, j'estime la dépense entre cinq et dix millions de dollars par ans. Et personne ne s'en rend compte."

Article suivant
Pérez serein devant l'enthousiasme renaissant chez Force India

Article précédent

Pérez serein devant l'enthousiasme renaissant chez Force India

Article suivant

Haas maintient son soutien à Ferrucci

Haas maintient son soutien à Ferrucci
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine