La F1 pense à transformer les Qualifs Sprint en Course Sprint

La Formule 1 évalue une refonte du format de course sprint pour 2022, envisageant d'en faire une épreuve indépendante le samedi plutôt qu'un élément décisif pour le Grand Prix en lui-même.

La F1 pense à transformer les Qualifs Sprint en Course Sprint

La Formule 1 va expérimenter ce week-end les Qualifications Sprint pour la deuxième fois de la saison, à l'occasion du Grand Prix d'Italie. Le premier essai réalisé en juillet à Silverstone a été encourageant pour les dirigeants, malgré quelques critiques mineures. L'une d'elles visait notamment le mode d'attribution de la pole position. Déjà, les organisateurs réfléchissent à la suite à donner pour la saison prochaine et envisagent de ne plus donner de critère qualificatif à ce sprint.

À l'heure actuelle, une séance de qualifications traditionnelle décide le vendredi de la grille pour les Qualifs Sprint du samedi. Le résultat permet ensuite d'établir la grille pour le Grand Prix du dimanche. Mais à partir de 2022, il pourrait s'agir le samedi d'une course sprint à part entière, offrant aux pilotes la chance de marquer plus de points que ce qui est actuellement attribué avec le barème de 3, 2 et 1 unité pour les trois premiers. Les qualifications du vendredi décideraient alors de la grille de départ à la fois pour la course sprint et pour le Grand Prix.

Cette modification permettrait également d'organiser des courses sprint sur des circuits pas vraiment adaptés au format actuellement testé, à l'image de Monaco. Cette piste est donc à l'étude, avant qu'une décision ne soit prise durant l'hiver.

"Je pense que ce sera la question clé, de savoir si nous franchissons un pas de plus et la rendons autonome", confirme à Motorsport.com Ross Brawn, patron sportif de la F1, au sujet des Qualifs Sprint. "Nous devrons nous pencher sur le nombre de points attribués et sur la manière de déterminer la grille de départ. Est-ce que ça devra se faire le vendredi ?".

"Comme vous le savez, Pérez a abandonné à Silverstone [en Qualifs Sprint] et sa course du dimanche a été énormément compromise. Alors devrions-nous déterminer le vendredi l'ordre du départ à la fois pour le samedi et le dimanche ? Il y a un certain nombre de choses que l'on peut faire, et un certain nombre de manières de le faire. C'est actuellement à l'étude. Il y a des idées, et nous les présenterons à la FIA et aux équipes."

Ross Brawn insiste sur le retour positif des pilotes après la première expérience menée à Silverstone, et précise que l'idée de rendre l'événement sprint du samedi indépendant a été soulevée par certains d'entre eux.

"Nous avons discuté avec les pilotes après Silverstone, et ils étaient largement positifs, avec beaucoup de commentaires constructifs", précise-t-il. "Comme beaucoup de gens, ils ont fait remarquer le problème de la pole position. Ils ont soulevé la question de rendre l'événement peut-être plus autonome, au lieu d'en faire une épreuve venant scinder les qualifications et la course."

La F1 veut toutefois attendre la fin de son expérimentation avant de prendre la moindre décision, et avoir plus de matière pour analyser le format qui sera de nouveau testé à Monza puis, si tout va bien, à Interlagos. Une chose est sûre, l'objectif est de définir un format unique pour les Grands Prix où un événement sprint serait organisé.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :

partages
commentaires
Hamilton juge Mercedes "bien préparé" à gérer son duo avec Russell

Article précédent

Hamilton juge Mercedes "bien préparé" à gérer son duo avec Russell

Article suivant

Tsunoda surpris d'avoir été confirmé si tôt par Red Bull

Tsunoda surpris d'avoir été confirmé si tôt par Red Bull
Charger les commentaires